dimanche, 14 juillet 2013 22:50

La Nigérienne de la semaine : Mlle Biba Nainou Dogo

Évaluer cet élément
(1 Vote)

BIba Nainou D 01Biba Nainou Dogo est la représentante commerciale de Phocos AG en Afrique de l’Ouest, une société spécialisée dans la production d’énergie solaire basée à Ulm,  en Allemagne. Phocos fabrique un éventail complet d'éléments haut de gamme pour les systèmes d'alimentation électrique autonomes basés sur les énergies renouvelables. La firme est l'un des premiers fournisseurs d'éléments de systèmes d'alimentation électrique autonomes dans le monde. Cette société développe, conçoit et fabrique des produits qui répondent aux besoins des acteurs du marché mondial de l'énergie solaire. La recherche en matière de produits est particulièrement axée sur le problème du stockage d'énergie des systèmes de production d'électricité autonomes. Cette société a pour but d'améliorer l'efficacité et la fiabilité des systèmes dans leur intégralité en diminuant les coûts grâce à une production, un stockage et une consommation d'énergie intelligente.


Quel a été votre parcours académique et vos expériences professionnelles ?

 BIba Nainou D 03Mon cycle primaire a été quelque peu nomade. J’étais, à l’époque, la fille d’un fonctionnaire d’Etat qui se déplaçait d’une ville à l’autre. J’ai effectué mon parcours scolaire dans presque tous les départements du Niger. J’ai obtenu mon baccalauréat au lycèe Sarouania Mangou de Dosso et ne bourse d’études pour le Nigeria.  Après un gain linguistique à Kaduna Polytechnic, j’ai étudié à l’Université de Benin City où j’ai décroché mon Bachelor en Business Administration. Mon diplôme en poche,  j’ai effectué un stage de perfectionnement à la banque BIA à Niamey et le service civique aux Ressources humaines du ministère de l’Hydraulique.

Par la suite, j’ai eu envie de poursuivre un troisième cycle en Allemagne. C’est ainsi que je me suis retrouvée à l’Université de Hambourg. Une opportunité inédite ! J’avais la possibilité de faire un Master en International Business Administration en collaboration avec deux autres grandes Universités : Université St. Petersburg (Russie) et l’Université de Shanghai (Chine). Notre Logo était « The whole World in One Class ». Les bonnes choses ont une fin... heureuse pour part.

Je suis sortie diplômée  d’un Master of Arts in International Business Administration. Une expérience très enrichissante ! En effet, pendant tout mon cycle universitaire, j’ai eu à travailler dans différents secteurs avec des postes en tant que « Assistant Etudiante » à la GFA Consulting Group basée à Hambourg, qui sponsor l’Association Nigérienne de Marketing Social (Animas-Sutura) à Niamey. A la SGS Germany GmbH en tant que Assistante International Marketing Manager. Conergy AG, au Département du Product Marketing en stage de professionnel dans le cadre de mon Programme de Master.

Qu'est-ce qui vous a poussé  vers le solaire?

BIba Naino D 02Je suis attirée par le solaire depuis un stage professionnel que j’ai eu à faire dans la société solaire Conergy AG. Je me suis dit que s’il y a quelqu’un qui devrait s’intéresser à cette énergie, c’était bien évidemment nous. On a du soleil en permanence en Afrique mais malheureusement peu de pays africains s’intéressent à cette source d’énergie. J’en ai fait mon sujet de thèse qui  porte sur le system Off-Grid .  L’intitulé de mon travail - “Design of a sustainable Photovoltaic (PV) Off-Grid Energy Supply System as well as Management of a pilot Project for a small rural subdivision in Niger Republic” - m’a permis de travailler sur son application éventuelle au Niger. Aujourd’hui,  j’exerce dans le solaire et je me réjouis d’être «  l’Ambassadrice du solaire en Afrique. Je sens que c’est mon devoir de faire découvrir cette merveille à beaucoup des gens qui peuvent bien l’apprivoiser et s’en approvisionner.

 
BIba Nainou D 040Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrés en tant que responsable Afrique  de l’Ouest d’une compagnie spécialisée dans le solaire ?
A vrai dire, je n’ai rencontré aucune difficulté  particulière. Au contraire, ça me fait toujours plaisir de partir en mission car je sais la joie que procure la découverte d’une nouvelle source d’énergie. Je fais tout pour mettre de côté les difficultés car le plus important pour moi est de me concentrer sur les avantages que ça présente pour l’Afrique !

Quels sont les enseignements que vous avez tirés de votre expérience?
Quand on travaille dans un environnement multiculturel, on affronte des petits problèmes que je peux qualifier de choc de culturel. Il faut s’adapter au rythme européen, qui comme vous le savez,  est totalement diffèrent de nôtre. En Allemagne, par exemple, la ponctualité et le travail bien fait jouent un rôle majeur. Je me réjouis d’avoir la chance de pouvoir transmettre cette expérience dans près d’une dizaine de pays de l’Afrique de l’Ouest et une partie de l’Afrique Centrale.

Que pensez-vous  de l'avancée de l’énergie solaire en Afrique et en particulier au Niger?
Le solaire est un sujet très actuel au Niger. Cependant, tout le monde en parle mais il y a peu des gens qui s’y connaissent vraiment. Le problème est lié au fait que les panneaux solaires se vendent partout au Niger, mais malheureusement par des gens qui n’ont aucune expertise. A mon avis, on doit sensibiliser la population car beaucoup de personnes ont investi dans installations ambulantes qui se sont avérées de mauvaise qualité.

Quel rôle a joué le Niger dans votre parcours ?
BIba Nainou D 09Du cycle primaire jusqu’à l’université, j’ai profité de la bourse que le gouvernement nigérien avait mis à  ma disposition. C’était le bon vieux temps. Je le regrette d’autant plus que cela  peut permettre à beaucoup des jeunes doués, mais qui manquent de financement, de pouvoir avoir des très bonnes qualifications au profit de notre cher pays. Je tiens à remercier mon pays pour l’effort qu’il a fait pour notre éducation.   J’encouragerai mes jeunes frères et sœurs à garder l’amour pour notre Niger, à saisir la moindre occasion pour acquérir une formation qualifiante qui puisse contribuer à l’essor du pays.

 
Quelles sont les valeurs qui vous ont guidée ?

La fiabilité, la discrétion et surtout la bravoure ont était mes compagnons de tous les jours. Mon leitmotiv :  être toujours sérieux et très consciencieux dans son travail ! "C'est avec l'honnêteté qu'on va le plus loin", dit l’adage.

BIba Nainou D 006Avez-vous des solutions ou des projets relatifs au développement de l’énergie solaire au Niger ?
J’ai plein des projets dans en tête, reste à savoir si je pourrai les concrétiser...(rires). L’énergie solaire est assez négligé au Niger.  Le Gouvernement devrait mettre en place des dispositions afin de permettre aux populations les plus pauvres de pouvoir disposer d’une installation solaire. Le coup du photovoltaïque est devenu plus abordable maintenant. Beaucoup de sociétés européennes aimeraient s’installer au Niger. Le gouvernement nigérien devrait saisir  de telles opportunités pour pouvoir mettre en place des projets liés à l’énergie renouvelable. Le Niger à un très grand potentiel . Il suffit seulement d’un petit effort pour pouvoir démarrer ce qui constitue un  grand investissement à long terme ! D'après les statistiques de la NASA, le Niger abrite l'une des deux zones identifiées comme les plus ensoleillées de la planète avec un ensoleillement moyen annuel de plus de 6,92 kWh par mètre carré par jour. Ces chiffres datent de 2005 et ont dû changer avec le réchauffement climatique. Je profite de l’occasion que vous m’offrez pour lancer un appel au gouvernement nigérien. Il faudrait qu’il organise des formations  sur l’énergie solaire. Cela permettra d’expliquer le terme « photovoltaïque » aux populations afin qu’elles puissent apprendre à mieux comprendre les bénéfices de ce système.

 
Quels conseils donnez-vous aux jeunes Nigériennes et Nigériens qui voient en vous un modèle ?
Je ne me considère pas comme un modèle mais je leur dirai : quoi que vous faites, faites le avec sincérité et restez toujours dignes! La vie nous réserve de bonne comme de mauvaises surprises. C’est un combat au quotidien. A nous de savoir comment lutter pour donner les meilleurs de nous. Il n’a rien d’impossible sauf si l’on décide d’abandonner le combat. Essayons de ne pas trop désespérer ou se laisser déprimer par les stress quotidien de la vie. Comme dit un proverbe bamiléké (Cameroun), « Dieu n'a fait qu'ébaucher l'homme, c'est sur terre que chacun se crée.»

Le mot de la fin ?
BIba Nainou D 04C’est merveilleux d’avoir des compatriotes comme vous, qui à travers votre site  Nigerdiaspora, oeuvrent à la promotion de l’image du Niger. Votre site nous sort de l’isolement et nous tient au courant de l’actualité au Niger. Nigerdiaspora  n’est pas seulement visitée par la diaspora nigérienne. Bon nombre d’européens, qui s’intéressent à  l’actualité de notre cher pays, le visitent également. Chapeau pour cet excellent travail que vous menez.  Le Niger devrait être fier d’avoir des citoyens comme vous qui se battent tous les jours pour donner une meilleure image du Niger. Vive le Niger ! Mes cher frères et sœurs donnons-nous la peine de préserver l’honneur de notre pays. Ne baissons jamais les bras devant les difficultés : «Dans la construction d'un pays, ce ne sont pas les travailleurs manuels qui manquent, mais bien les idéalistes et les planificateurs », affirmait  Sun Yat-Sen




Mlle Biba Nainou Dogo 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Réalisée par Boubacar Guédé