Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

dimanche, 26 mars 2006 06:26

Les observateurs internationaux satisfaits des élections

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les observateurs internationaux ayant supervisé samedi dernier les élection municipales au Niger, se sont félicités ce jeudi à Niamey, de l`organisation du scrutin, soulignant qu`il s`est déroulé "dans le calme. Les observateurs internationaux, sur la base des compilations des équipes réparties dans les huit régions du Niger, concluent que les élections du 24 juillet ont répondu aux critères démocratiques, libres et transparents", ont-ils souligné dans une déclaration rendue publique, jeudi. Selon les observateurs, le scrutin s`est généralement déroulé dans le calme, en dépit du fait que certains bureaux de vote n`avaient pas bénéficié de mesures de sécurité adéquates.

"Les Nigériens ont su faire preuve de discipline et de civisme dans leur devoir électoral. La grande majorité des membres des bureaux de vote ont effectué leur travail avec sérieux et responsabilité, concourant à l`organisation transparente du scrutin", a indiqué le communiqué.

 

La Commission électorale nationale indépendante du Niger (CENI) a proclamé mercredi, les résultats provisoires des élections municipales, donnant une large victoire aux partis de la mouvance présidentielle obtenant 62 pour cent des 3.747 sièges des conseillers municipaux en compétition dans les 265 communes du pays.

 

Selon ces résultats, le Mouvement national pour la société de développement (MNSD, au pouvoir) a remporté 1.388 sièges contre 748 pour la Convention démocratique et sociale (CDS) et 199 pour l`Alliance nigérienne pour la démocratie et le progrès (ANDP), deux partis de la mouvance présidentielle.

 

Le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS chef de file de l`opposition), vient après le MNSD, avec 821 sièges tandis que le Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP) du défunt président Ibrahim Baré Maïnassara a obtenu 217 sièges.

 

Le Rassemblement social-démocrate (RSD) de l`ancien Premier ministre de la transition, Cheffou Amadou (1991-1993), né en janvier dernier ,suite à une scission au sein de la CDS, a créé la surprise, en remportant 217 sièges, à égalité avec le RDP.

 

Le taux de participation pour ces élections, qui se sont déroulées en pleine campagne agricole, a été de 43,56 pour cent a indiqué la CENI, qui s`est par ailleurs félicitée du bon déroulement des élections.

Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15
Plus dans cette catégorie : « Qui sera notre président? Tandja candidat »