Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

dimanche, 26 mars 2006 06:53

Rude bataille entre Tandja et Mahamane Ousmane !

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Si Tandja peut se targuer d'avoir le plus grand nombre de partis(une dizaine), il reste que Mahamane Ousmane, lui, a eu les gros morceaux. Les deux anciens amis se livrent actuellement à une bataille juridique, par clans interposés, pour obtenir le soutien de l'Union des forces patriotes (Udfp-sawaba) Pendant que le président du parti et ses partisans étaient réunis à Dosso, le 30 octobre dernier, pour décider de soutenir la candidature de Mahamane Ousmane de la Cds, un autre groupe des responsables participaient à une déclaration publiée, à partir de Niamey, par une dizaine des « micro-partis  » de l'Alliance des forces démocratiques (Afd) qui, eux, soutiennent la candidature de Tandja Mamadou du Mnsd.
Le groupe des responsables et militants de l'Udfp soutenant la
candidature de Tandja est dirigé par l'actuel ministre de l'insertion socioprofessionnelle des jeunes, Mounkaïla Sanda, petit-fils de Djibo Bakary. Avant la déclaration de Niamey, ils avaient convoqué un Comité directeur à Dosso, une semaine plus tôt, pour décider du soutien au candidat Tandja. L'aile du président du parti, Ibrahim Bawa Souley, avait trouvé cela contraire aux textes de l'Udfp et a convoqué un autre Comité
directeur, toujours à Dosso, le 30 octobre.
L'aile de Mounkaïla Sanda avait immédiatement attaqué en justice.
Et, selon une décision du juge de référé, le Comité directeur tenu par l'aile de Ibrahim Bawa Souley est illégal, par conséquent le soutien apporté à Mahamane Ousmane est illé-
gal. On comprend bien que les responsables de l'Udfp-sawaba, comme ceux des autres « petits partis » se positionnent en fonction de leurs intérêts par rapport à l'un ou l'autre des
six candidats à la présidentielle. Mais, on ne peut pas comprendre que Tandja et Mahamane Ousmane se battent autour d'un parti qui ne représente pas grand chose sur l'échiquier
politique nigérien. Dans tous les cas, feu Djibo Bakary doit se retourner dans sa tombe. Le parti qu'il a créé pour défendre les intérêts des masses est aujourd'hui devenu un simple fond de commerce pour certains individus, prêts à composer avec
le diable pour arriver à leurs fins.
En attendant que la justice dise, une fois pour toutes, de quel côté se trouve le vrai Sawaba, Tandja a réussi à rallier à sa cause une dizaine de « micro-partis » de l'Afd. Pour sa part,
Mahamane Ousmane a obtenu le soutien de quelques partis, mais dont le poids est considérable. Il s'agit, entre autres, du Parti pour l'unité nationale et de développement (PUNDSALAMA),
de l'Union des indépendants (UDI),le Mouvement pour la
démocratie et le progrès (MDPALKAWALI)
Cette bataille à laquelle ils se livrent risque de rendre encore difficile tout rapprochement entre Tandja et
Mahamane Ousmane, même au cas où un parmi eux arrive au 2è tour.

Kané Illa
Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15