Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

vendredi, 18 mai 2007 06:30

Pré-campagne ou tricherie politique ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
En prélude aux élections présidentielles de 2009, les faiseurs d’image et proches collaborateurs du candidat à la candidature aux élections présidentielles de 2009, au titre du MNSD-Nassara, ont déjà commencé à placer

 

Nigerdiaspora l’effigie de leur leader, M. Hama Amadou dans certains quartiers populaires de Niamey, notamment à Saga et au coeur de Gamkallé. «16 ans au service du peuple nigérien » ; « C’est ensemble que nous réussirons l’avenir », « Ensemble pour le futur…». Ce sont là les quelques slogans qu’on peut lire sur ces affiches d’avant campagne présidentielle.

Ces slogans politiques insinuent dans un premier temps qu’il pleuve ou qu’il neige, le potentiel candidat du MNSD, aux élections présidentielles de 2009, ne sera autre que M. Hama Amadou. Mais surtout, à travers cette démarche pas très légale, qui risque d’être élargie au reste des régions et sous le regard impuissant d’autres potentiels candidats aux élections de 2009, le président du MNSD et son clan n’entendent pas attendre 2009, comme tout le monde, pour user de leur pouvoir d’influence et de persuasion en vue de convaincre le plus grand nombre d’électeurs, à voter en faveur de leur candidat.

Ainsi, à première vue, cette stratégie politique initiée par les «Poissons pilotes» de la candidature de M. Hama Amadou est en contravention avec les dispositions du code électoral qui énonce en son article 53 alinéa 1 que : «Avant l’ouverture de la campagne électorale, tous actes de propagande électorale déguisée, toutes manifestations ou déclarations publiques de soutien à un candidat, ou à un parti politique ou coalition de partis politiques, faites directement ou indirectement par toute personne ou association ou groupement de personnes, quelle qu’en soit la nature ou le caractère sont interdits».

Et l’article 55 dudit code poursuit respectivement en ses alinéas 1 et 2 : «Pendant la campagne électorale et dans chaque chef-lieu de circonscription administrative, ainsi qu’aux abords de chaque bureau de vote, des emplacements spéciaux pour l’apposition des affiches électorales seront réservés par le représentant de l’Etat qui en informe la commission électorale du ressort » et «Dans chacun de ces emplacements, une surface égale est distribuée à chaque candidat ou liste de candidats ». Voilà ce que disent les textes, mais le pouvoir de la 5ème République et ses partisans en font toujours le contraire.

Ainsi, au regard des dispositions des articles 53 et 55 du code électoral, l’on est en droit de se demander si cette effigie de M. Hama Amadou, placée dans certaines artères de la capitale, n’est pas annonciatrice d’une propagande politique déguisée ? Deux (2) ans avant l’ouverture de la véritable propagande politique, il y a de quoi se poser la question de savoir le pourquoi de cette précipitation.

En vérité, ce n’est pas l’effigie du candidat à la candidature M Hama Amadou qui dérange le plus, mais c’est la façon dont son clan procède pour peaufiner son image entachée par 7 ans d’exercice de pouvoir fait de malversations et de viols des règles les plus élémentaires du jeu démocratique. Si seulement le MNSD, le GRGN 21 et consorts attendent 2009, pour commencer leurs barbouillages politiques, ils auraient rendu un grand service à la démocratie nigérienne.

Lamine SOULEYMANE

16 Mai 2007
Publié le16 Mai 2007
Source: La Roue de l'Histoire

Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15