Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

lundi, 16 juillet 2007 09:18

Le Premier ministre nigérien rejette toute idée de négociation avec les rebelles du MNJ

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le Premier ministre nigérien, Seyni Oumarou, a exclu toute idée de négociation avec les rebelles du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) qui sévit dans la partie nord du Niger, a appris APA, de source officielle.

 

ImageSeyni Oumarou qui s’exprimait au cours des journées nationales d’information sur le développement du monde rural, vendredi à Tahoua (450 km à l’est) a soutenu que « l’Etat (du Niger) ne négociera pas ». Il n’y aura pas de négociations avec qui que ce soit tant qu’un groupe d’hommes armés voudra confisquer les intérêts du Niger », a –t-il dit.

Il a indiqué que « le Niger, avec son sous-sol riche, fait l’objet de convoitises de toutes sortes. Autant l’or de Samira, dans l’Ouest du pays, va profiter à tous les Nigériens, autant le pétrole et l’uranium d’Agadez vont aussi profiter à tous les Nigériens ».

Le Premier ministre a invité les Nigériens à s’unir pour « empêcher toute forme d’atteinte à l’intégrité du territoire et de barrer la route aux ennemis de la République et à apporter tous, leur soutien aux Forces armées nigériennes ».

Pour lui les rebelles du MNJ sont des « assaillants qui ont tué des militaires, fait des blessés et des prisonniers » ajoutant qu’ils « n’avaient utilisé aucune voie légale pour faire aboutir leurs revendications ».

Les autorités de Niamey, le Président Mamadou Tandja en tête, continuent de nier l’existence du MNJ comme mouvement de rébellion, le qualifiant plutôt de « groupes de bandits armés et de trafiquants de drogue ».

Le MNJ, qui revendique un statut de mouvement de rébellion, réclame une meilleure application des accord de paix de 1995 qui avaient mis fin à la révolte touarègue des années 1990, notamment les clauses prévoyant leur réinsertion socio-économique et la priorité d’emplois au profit des autochtones par les sociétés minières.

16 Juillet 2007
Publié le 14 Juillet
Source: http://www.apanews.net/ 

Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15