Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

lundi, 08 janvier 2007 20:42

Une image nouvelle pour l'éducation non formelle/alphabétisation

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les assises du Forum International sur l'Education Non Formelle/Alphabétisation s'ouvrent ce matin au Grand Hôtel de Niamey. Placé sous le marrainage de la Première Dame, Hadjia Laraba Tandja,


Imagece forum vise à imprimer une image nouvelle à l'éducation non formelle/Alphabétisation.

Conjointement initié par le Centre d'Étude et de Coopération Internationale (CECI) et l'Entraide Universitaire Mondiale du Canada (l'EUMC), ce forum est organisé par le Ministère de l'Éducation de Base et de l'Alphabétisation (MEBA) et le Réseau Éducation pour Tous du Niger (REPNI), en collaboration avec la Fédération Canadienne pour l'Alphabétisation en Français (FCAF), le Regroupement des Groupes Populaires en Alphabétisation du Québec (RGPAQ) et le Programme de Coopération volontaire UNITERRA. La tenue d'un tel forum constitue une grande première dans l'histoire de l'éducation non formelle (ENF) en Afrique en général et au Niger tout particulièrement. Cette rencontre permettra de confronter visions nigériennes et visions d'ailleurs concernant les politiques et modes de financement de l'ENF, d'explorer les expériences d'ENF d'ici et des autres pays afin de découvrir celles qui sont novatrices, connaître les acteurs clés de l'ENF du Niger et des autres pays participants

En outre, il doit aider à créer les conditions d'ouverture de perspectives et de débats fructueux sur l'ensemble des éléments d'un dossier complexe afin de favoriser le développement de l'ENF dans les pays participants, voire dans le monde entier. Dans cette perspective, cinq (5) thématiques seront traités au cours dudit forum, à savoir le droit à l'éducation, politiques d'ENF, l'approches novatrices d'ENF, financement de l'ENF et réseautage des opérateurs et renforcement des capacités des acteurs de l'ENF

Les pays concernés directement par le forum sont le Burkina, le Canada, la Guinée, le Mali, le Maroc, le Niger et le Sénégal représentés par des structures étatiques, des institutions de formation supérieures publiques et parapubliques (25) ainsi que des organisations de la société civile et du domaine privé ( ONG, associations des ONG, associations, réseaux d'éducation, fondations, groupes de réflexion/travail, Cabinets de consultation), des agences de coopération, des institutions internationales et des projets/programmes de développement (35).

C'est un forum qui se déroule en ce début de 21ème siècle où plusieurs sociétés sont déjà dans l'aire des technologies modernes de l'information, de la connaissance et du développement. Des technologies modernes qui se développent et se répandent rapidement tandis paradoxalement 860 millions adultes sont analphabètes, plus de 100 millions d'enfants n'ont pas accès à l'école, d'innombrables enfants, jeunes et adultes n'arrivent pas à acquérir le niveau d'éducation minimal pour être considéré alphabétisé dans un monde complexe et en pleines mutations. Si les tendances actuelles persistent, on estime qu'autour de l'année 2010, un adulte sur six sera analphabète. Il y a là un véritable défi à relever. Pour infléchir la tendance actuelle et s'assurer que nous sommes engagés dans la bonne voie vers l'alphabétisation pour tous, et l'éducation pour tous, les prochaines années doivent être celles d'efforts renouvelés, coordonnés et soutenus. Il est établi que si rien n'est fait dans ce sens, la baisse de la qualité de l'éducation, le redoublement, l'abandon, sont des phénomènes qui, loin de faiblir, iront s'accentuant, ainsi que leurs corollaires, l'illettrisme et l'analphabétisme.

C'est dans cet esprit que l'Assemblée générale des Nations Unies, soucieuse de l'amplitude et de la complexité du défi a proclamé la " Décennie des Nations Unies pour l'alphabétisation " pour la période 2003-2012 comme faisant partie des efforts globaux vers l'Éducation pour tous. Dans le même ordre d'idées, ladite assemblée des Nations Unies réaffirme que : " l'alphabétisation pour tous est au coeur de l'éducation de base pour tous et il est indispensable de créer des environnements et des sociétés alphabétisées pour parvenir à éliminer la pauvreté, réduire la mortalité infantile, freiner l'expansion démographique, instaurer l'égalité entre les sexes et assurer durablement le développement, la paix et la démocratie ".

Malgré les efforts déployés par les uns et les autres, force est de reconnaître, qu'aujourd'hui encore l'ENF est réduite dans plusieurs pays, au statut de parent pauvre de systèmes éducatifs nationaux. En effet, l'ENF ne bénéficie ni de l'attention, encore moins des ressources conséquentes qu'elle mérite. Par exemple, au Niger, jusqu'à une date encore récente, moins de 1% du budget annuellement alloué à l'Education de base est consacrés à l'ENF. Dans ces conditions, le financement et l'allocation des ressources plus équitables, reste toujours d'actualité et, constituent donc un des aspects d'une reconnaissance véritable de l'éducation non formelle.

C'est une rencontre qui ne veut pas être une rencontre de plus sur l'éducation. Dans cette optique, un CDROM, une brochure comprenant tous les grands actes et une galerie informatisée de photos du forum seront mis au point et diffusés à grande échelle, et cela, le plus rapidement possible. Les participant(e)s partageront de vive voix les résultats avec leurs collègues et d'autres acteurs, donneront des exemples d'exploitation pratique de "la richesse" tirée de la rencontre, créant ainsi les conditions de parler de leurs nouvelles histoires dans d'autres fora ENF avenir.

Les intervenants dans ces efforts espèrent l'indispensable soutien des gouvernants, les partenaires techniques et financiers, des bonnes volontés, pour relever ensemble le défi de cette noble cause que constitue l'ENF et contribuer ainsi à la réduction de la pauvreté des populations les plus défavorisées. Comité organisateur du FORIENF, Niger 2007

08 Janvier 2007

Publié le 08 Janvier 2007

Source: Tamtaminfo

 

 

Lu 7302 fois Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15