Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 4574

vendredi, 02 octobre 2015 05:22

Ouverture de la session budgétaire 2015 de l’Assemblée nationale : Les présidents des parlements du Mali et du Burkina Faso saluent l’engagement des autorités nigériennes dans la résolution des crises dans leur pays

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La 2ème session ordinaire au titre de l’année 2015 ou session budgétaire a ouvert ses travaux hier à l’hémicycle de l’Assemblée nationale sous la présidence de SE Amadou Salifou, président de l’Institution. On notait parmi les invités de marque le Premier ministre, SE M. Brigi Rafini ; le président de l’Assemblée nationale du Mali, SE  M. Issaka Sidibé, et du président du Conseil national de transition du Burkina Faso, SE M. Cheriff Sy ; des présidents d’Institutions de la République, des membres du Gouvernement et du Corps diplomatique.

La séance a notamment été marquée par l’allocution d’ouverture prononcée par le Président Amadou Salifou (dont nous publions ci-dessous l’intégralité).


La Parole a ensuite été donnée aux deux Présidents des Parlements hôtes. Dans leurs interventions respectives, Issaka  Sidibé et Cheriff Sy se sont vivement réjouis de l’honneur qui leur a été fait d’être invités à l’ouverture de la 2ème session ordinaire du Parlement qu’ils ont interprétée comme l’expression de l’amitié inaltérable et des liens forts de coopération et de bon voisinage entre le Niger et leurs deux pays.
Le président du Parlement malien s’est ainsi appesanti sur l’engagement et le soutien indéfectible du Niger, qui n’a pas hésité a engagé son armée aux côtés du peuple malien pour lutter contre les forces du mal qui menaçait la sécurité et l’intégrité du Mali. A ce titre, il a rendu un hommage au peuple et aux dirigeants du Niger pour cette action mais aussi pour d’autres dont l’accueil chaleureux et l’hospitalité aux refugiés maliens se trouvant sur le territoire nigérien ainsi que les soutiens diplomatiques multiformes du Niger au Mali à travers les grandes réunions internationales.
Pour sa part, le président du Conseil national de la transition du Burkina Faso, Cheriff Sy s’est appesanti sur les récents évènements qui ont agité son pays. Il a, à ce titre, salué le soutien du Niger et de son dirigeant, SE. Issoufou Mahamadou, qui s’est fermement mobilisé contre le coup d’état du 17 septembre dernier en demandant le rétablissement des Institutions de la Transition. Il a salué cet acte ainsi que la marche de la démocratie au Niger estimant que c’est là pour le Burkina une source d’inspiration dans les efforts d’instaurer un Etat de droit, de justice et d’égalité entre tous les citoyens.

Mahaman Bako  (onep)

 

02 octobre 2015
Source : http://lesahel.org