mardi, 10 janvier 2017 00:46

Tillabéri : Mission de sensibilisation du Préfet d'Ayorou dans la zone nord du département

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Amadou AmidouLe Préfet du département d'Ayorou, M. Amadou Amidou, vient d'effectuer une mission de sensibilisation de la population dans la zone nord du département. Au centre des rencontres avec les populations des deux (2) communesvisitées à savoir Ayorou et Inatés, plusieurs préoccupations de l'heure ont été développés. Parmi elles, la sécurité des personnes et leurs biens ainsi que la recherche d'une parfaite cohabitation entre agriculteurs et éleveurs.

Il s'est agi pour le préfet du département d'Ayorou au cours de ce déplacement à l'intérieur de son entité administrative, notamment dans les communes d'Ayorou et d'Inatés de prendre contact avec les populations des deux (2) communes, mais aussi et surtout de les sensibiliser sur plusieurs préoccupations du moment.
La délégation préfectorale comprenait outre le Préfet Amadou Amidou, les maires des communes concernées, l'honorable chef de canton d'Ayorou (pour la commune d'Ayorou), les responsables des forces de défense et de sécurité et ceux des services techniques. La sécurité des personnes et leurs biens, la coexistence pacifique entre les acteurs ruraux, la santé, l'éducation, la date de libération des champs, le gaspillage des vivres, les feux de brousse et les cultures de contre saison ont constitué l'essentiel des thèmes développés par le préfet d'Ayorou Amadou Amidou et les autres membres de la mission.
En prenant la parole à chaque étape de sa visite, le préfet Amadou Amidou a tenu à transmettre à la population les salutations et les encouragements des plus hautes autorités de la 7ème République notamment le Président de la République, Chef de l'Etat Issoufou Mahamadou et le Premier ministre, chef du gouvernement Brigi Rafini.
Il a ensuite rappelé les énormes efforts que déploie l'Etat pour sécuriser les populations. Des moyens conséquents sont régulièrement mis à la disposition des forces de défense et de sécurité pour l'exécution des patrouilles sur l'ensemble du département. Au nom de la population, le préfet Amadou Amidou a réitéré ses remerciements et exprimé toute sa gratitude aux autorités de la 7ème République pour tous ces efforts.
Cependant, a fait remarquer le préfet du département d'Ayorou, pour que cette action de sécurisation des populations soit efficace, il faut le concours des populations, et une franche collaboration entre la population et les FDS. Cette collaboration doit selon lui, se traduire par la dénonciation à qui de droit de tout individu malveillant ou suspect de nature à nuire à la quiétude sociale des populations.
S'agissant du thème relatif à la coexistence pacifique entre les acteurs du monde rural que sont les agriculteurs et les éleveurs, le préfet du département d'Ayorou a clairement répliqué que ces acteurs sont condamnés à vivre ensemble et en parfaite symbiose. Le respect des lois et règlement en matière d'exploitation des aires de cultures et celles de pâturage permet selon le préfet d'Ayorou de réaliser l'objectif d'une vie en parfaite symbiose, en paix entre agriculteurs et éleveurs. En cas d'incompréhension, ces acteurs ne doivent pas se faire justice eux-mêmes, mais ils doivent faire recours au mécanisme existant qui régule les conflits ruraux.
A propos de la date de libération des champs, le Préfet Amadou Amidou a demandé avec insistance aux uns et aux autres de respecter la date retenue par l'ensemble des acteurs. Les différents responsables des services techniques membres de la mission ont chacun en ce qui le concerne développé des thèmes importants.
Pour le volet environnement, la sensibilisation du directeur départemental a porté sur les dispositions prises par l'Etat pour protéger les ressources fourragères importantes enregistrées à travers l'ouverture de plusieurs centaines de km de bandes-feux.
Au-delà de l'aspect protection de l'environnement a indiqué le DDE d'Ayorou, cette activité permet de freiner l'exode massif des bras valides. Les ménages bénéficient des retombées financières. Pour ce qui est de l'agriculture, au cours des rencontres avec les populations de la commune d'Ayorou comme avec celles d'Inatés, les membres de la mission se sont longuement attardés sur les résultats de la campagne agricole afin d'amener ces populations à ne pas gaspiller les vivres. Aussi, l'accent a été mis sur la promotion des cultures irriguées partout où les potentialités existent. Sur ce plan a rappelé le préfet Amadou Amidou, l'Etat fournit des efforts louables pour accompagner les producteurs dans la lutte contre l'insécurité alimentaire.
Quant au directeur départemental de l'élevage, M. Sandagou Oumarou, il a développé des thèmes ayant trait à la santé animale et surtout à la fièvre de la vallée du Rift qui est une maladie transmissible de l'animal à l'homme. Il a, à cet effet insisté sur le mode de transmission de la maladie et sur l'éducation sanitaire.
Cette occasion a été également saisie pour rappeler aux éleveurs de conduire leurs animaux au niveau des centres de vaccination ouverts sur l'ensemble du département dans le cadre de la campagne de vaccination gratuite des animaux. C'est sur une note de satisfaction générale que se sont achevées les rencontres de prise de contact et de sensibilisation des populations du département d'Ayorou.

Zakari Mamane ONEP/Tillabéri

 

10 janvier 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mardi, 10 janvier 2017 00:58