mardi, 17 janvier 2017 04:30

Après la marche interdite du 13 janvier dernier : La société civile revient à la charge

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Societe Civile nigerienneImage d'illustrationLes organisations de la société civile, initiatrices de la gigantesque marche du 21 décembre 2016 et celle interdite du 13 janvier dernier n’entendent pas baisser les bras pour la jouissance d’un droit fondamental (liberté de manifestation) que la Constitution a conféré à tout citoyen nigérien.

Pour faire valoir ce droit, et obliger le gouvernement à prendre en compte les révendications soulevées par le peuple lors de la marche du 21 décembre, elles projettent une fois de plus d’organiser une nouvelle marche suivie de meeting le samedi 4 février 2017.

L’annonce a été faite ce 16 janvier, par un des leaders de la coalition des organisations de la société, aujourd’hui à couteaux tirés avec les autorités de la 7ème République qui les assimilent à des opposants au régime, et non des organisations de la société civile.

Reste à savoir si c’est le même itinéraire que celui qui a conduit à l’interdiction, par le maire central de Niamey, de la marche du vendredi 13 janvier dernier qui sera reconduit. Aussi, la question est de savoir si les autorités municipales vont autoriser cette marche ?

17 janvier 2017
Source : http://nigerdiaspora.net/

Dernière modification le mardi, 17 janvier 2017 05:04