jeudi, 19 janvier 2017 03:22

Visite du Médiateur de la République à la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Mutualiser les efforts en matière de protection des droits de l’Homme

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Médiateur de la République, Me Sirfi Ali Maiga a effectué, hier matin, une visite à la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH). Une occasion qui lui a permis de s’enquérir des conditions de travail, et du fonctionnement de la CNDH. Au cours de cette visite, Me Sirfi Ali Maïga a exprimé sa volonté de nouer un partenariat fécond entre les deux institutions pour œuvrer ensemble dans la protection des droits de l’Homme. Il a annoncé la tenue prochaine de deux grandes conférences sur le terrorisme au Niger.

A son arrivée à la CNDH, le Médiateur de la République a été accueilli par le président de la Commission Nationale des Droits Humains, Pr Khalid Ikhiri. Puis les membres de la CNDH et du Cabinet du Médiateur de la République ont eu une séance de travail. Au cours de cette rencontre, le Médiateur de la République et l’équipe qui l’accompagne ont été davantage édifiés sur la composition, le fonctionnement, et les missions de la CNDH. Ils ont également été informés des difficultés notamment financières que cette institution rencontre et qui se traduisent par le manque de locaux propres et appropriés, l’insuffisance des moyens, l’instabilité du budget octroyé pour l’accomplissement de ses missions.

Dans son exposé, le Secrétaire général de la CNDH, M. Amadou Alichina Kourgueni, a expliqué que cette institution est une organisation prévue par l’article 44 de la Constitution du 5 novembre 2010. Elle est composée de 9 membres, représentants des couches socioprofessionnelles et élus par leurs pairs dont 4 sont membres du bureau et les 5 restants présidents des commissions. Ces commissions sont chargées de la réception des différentes plaintes des citoyens. Conformément à ces prérogatives, a-t-il ajouté, la CNDH effectue des visites de terrains notamment au niveau des prisons, des camps des déplacés, les centres sanitaires et éducatifs pour formuler des recommandations et des rapports qui sont soumis aux autorités compétentes.

En termes de perspectives, il a indiqué que la CNDH envisage de mettre en place des relais régionaux mais pour le moment, elle ne dispose que des points focaux notamment au niveau d’Agadez, de Tillabéri et de Diffa, car ces régions sont plus touchées par l’insécurité et le phénomène migratoire. A la fin de la visite, le Médiateur de la République a indiqué avoir trouvé une CNDH respectueuse du principe de Paris, dotée des textes les plus progressistes possibles et d’un personnel dynamique prêt pour travailler et faire enraciner l’Etat de droit dans notre pays. Me Sirfi Ali Maïga a, par ailleurs, annoncé que son institution va abriter deux grandes conférences sur le terrorisme. La première conférence aura lieu au cours du mois de mars prochain. « Tous les Médiateurs des pays membres de l’UEMOA seront présents au Niger pour parler du terrorisme, rendre hommage à notre pays, et à son Président pour son combat contre le terrorisme. Après les pays membres de l’UEMOA, il y aura les Médiateurs de plus de 27 pays membres de l’OCI qui viendront ici pour parler aussi du même thème pour dire à la face du monde que l’Islam n’est pas synonyme de terrorisme. C’est pour cela que j’ai demandé le soutien de la Commission des droits de l’Homme ; et c’est avec plaisir que le président a dit qu’ils vont nous accompagner » a conclu le Médiateur de la   République.

Mamane Abdoulaye(onep)

19 janvier 2017
Source : http://lesahel.org/