vendredi, 20 janvier 2017 07:12

Premier conseil syndical de l’année 2017 du SYNAPAN : Passer les préoccupations des militants au peigne fin

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Syndicat Autonome du Personnel de l’Assemblée Nationale (SYNAPAN) a tenu hier, à Niamey, son premier conseil syndical de l’année 2017. Le thème retenu pour ces assises est ‘’Le Syndicalisme en milieu parlementaire, cas de l’Assemblée Nationale du Niger’’. Le Conseil Syndical, constitue un cadre pour faire une revue des revendications soumises à l'administration, des actions à mener et des acquis au cours l’exercice écoulé et à venir.

L’article 21 des statuts du SYNAPAN prévoit de faire le bilan des activités menées au terme de chaque année, de faire aussi le point sur les revendications et enfin de dresser les perspectives pour l'année syndicale 2017-2018. A ce titre la secrétaire générale du Syndicat Autonome du Personnel de l’Assemblée Nationale (SYNAPAN), Mme Ayouba Balkissa, a soutenu, lors de son allocution, qu’au bout de deux (02) ans de mandat, tout en faisant l'économie des succès quotidiens, le SYNAPAN a arraché ses tickets permanents de Hadj.

C'est ainsi qu'au titre de l'année 2015-2016, dix (10) membres du personnel ont effectué le pèlerinage, en plus de la formation continue des cadres. En effet, trente et huit (38) agents suivent actuellement des formations du niveau un (I) jusqu'au niveau III.

« Lors de notre investiture par le 4ème congrès, nous avions pris le ferme engagement d'œuvrer sans relâche à la modernisation et au rayonnement de notre structure syndicale dans l'intérêt de tous les militants. Loin de nous jeter des fleurs, nous croyons être sur le bon chemin car bien de succès l'attestent » a relevé Mme Ayouba Balkissa. Elle a ensuite rappelé que le BEN/SYNAPAN a rencontré, le 21 octobre dernier, le Président de l'Assemblée Nationale, SE. Ousseini Tinni, à qui il a transmis sa plateforme revendicative dont douze (12) des seize (16) points et qui ont fait l'objet d'accord. Ainsi, les points d'accord sont entre autres la budgétisation du lait pour l'ensemble des agents concernés, et la construction très prochaine des logements sociaux pour tous les agents permanents qui le souhaitent. « Pour réussir, le syndicalisme en milieu parlementaire a impérativement besoin de l'unité, du travail et de la solidarité. Je lance un appel à l'ensemble du personnel de l'Assemblée Nationale à s'unir pour être encore plus fort », a-t-elle indiqué.

En s’adressant au Secrétaire Général de l'Assemblée Nationale, elle a précisé que les défis relevés jusqu'ici et la réalisation des points en perspectives dépendent du rapport de bonne collaboration et de l'esprit d'écoute qui jusqu'ici a prévalu entre d'une part le SYNAPAN et d'autre part les décideurs de l’Assemblée Nationale.

Dans son allocution à cette occasion, le Directeur des Ressources Humaines de l’Assemblée Nationale, M. Moctar Kounti Jariri a de prime abord souligné que la tenue des présentes assises témoigne de l’engagement et du respect des dispositions statutaires du SYNAPAN.« Vous devriez passer au peigne fin l'ensemble des préoccupations de vos militants en vue de leur apporter des solutions efficaces et efficientes. L'exercice de la responsabilité syndicale requiert pour toute personne des qualités morales et intellectuelles irréprochables et une capacité de travailler en groupe afin de réunir toutes les synergies pour une parfaite réussite des actions posées.Vous devrez, sans complexe et sans complaisance sanctionner lourdement les auteurs et les complices de tout acte de mauvaise gestion des ressources du SYNAPAN. Il en va de la notoriété de votre vaillant Syndicat » a affirmé le Directeur des Ressources Humaines de l’Assemblée Nationale.

M. Moctar Kounti Jariri a assuré que l'administration parlementaire œuvre comme par le passé à conseiller, soutenir et assurer le coaching nécessaire pour accompagner cette formation syndicale dans sa quête d'amélioration des conditions de vie et de travail de l'ensemble des agents de l'Assemblée nationale en général et du personnel administratif, législatif et technique en particulier.

Samira Sabou(onep)

20 janvier 2017
Source : http://lesahel.org/