dimanche, 22 janvier 2017 21:10

Mise en œuvre du programme stratégique de la renaissance culturelle : Le ministère en charge de la Renaissance valide un plan opérationnel de communication

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Assoumana Mallam Issa 03Le ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, porte-parole du gouvernement, M. Assoumana Mallam IssaLe Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale a diligenté l’élaboration d’un plan opérationnel de communication pour la renaissance culturelle. C’est, conscient du fait que la communication est un élément important voire clé dans la mise en œuvre et la visibilité des actions prévues dans le cadre de l’ambitieux programme de renaissance culturelle lancé par le Président de la République que ce plan opérationnel de communication a été élaboré. C’est le ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, porte-parole du gouvernement M Assoumana Mallam Issa qui a présidé samedi au Palais des Congrès, l’atelier de validation dudit plan, avec à ses côtés la ministre de la Communication Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye. La cérémonie a enregistré également la présence des députés, des conseillers du Président de la République ainsi que la participation des responsables de toutes les structures socioprofessionnelles du secteur de la culture nigérienne.

En prononçant l’allocution de lancement des travaux de l’atelier, le ministre Assoumana Mallam Issa a fait la genèse de la Renaissance culturelle en soulignant que c’est lors de la célébration de la fête du 18 décembre 2014 à Dosso que le Président de la République Issoufou Mahamadou a lancé l’initiative. En effet, a-t-il dit, c’est à cette occasion que le Chef de l’Etat a lancé un vibrant appel aux citoyens nigériens à se ressaisir et à créer les conditions « d’une profonde rupture et d’une renaissance culturelle qui passent par une révision de nos valeurs sociales ».

Ayant fait de la renaissance culturelle le principal axe de son programme de campagne en 2016 sur la base duquel il a été réélu, le Président Issoufou a donc élevé la renaissance culturelle en mission ministérielle en vue de sa réalisation. Lui qui dit souhaiter laisser un Niger radicalement transformé et émergent à la fin de son second mandat présidentiel, a ainsi créé un département ministériel dédié à cette renaissance culturelle si importante au progrès social et économique de notre pays. Le ministère de la Renaissance culturelle confié à M Assoumana Mallam Issa s’est aussitôt attelé à la tâche et a adopté comme slogan « Ensemble transformons le Niger » conformément à la déclaration de Politique Générale du Premier ministre qui place la modernisation sociale à la tête des priorités et au centre de l’action gouvernementale à tous les niveaux.

L’objectif ultime, a dit le ministre Assoumana Mallam Issa, est « la modernisation de notre économie pour un bien-être de la population nigérienne » ajoutant que cela passe par la modernisation politique. Pour le ministre, la modernisation du Niger est un défi commun à la portée des Nigériens même si la tâche est ardue et l’attente proportionnellement grande a-t-il reconnu. La mission du ministère de la Renaissance culturelle est de ramener au cœur des préoccupations un certain nombre de valeurs et principes comme l’éthique au travail, le respect des biens publics. Pour le ministre Assoumana Mallam Issa, les Nigériens doivent avoir la claire conscience des liens entre la démographie, la jeunesse et le développement, s’approprier les TIC, valoriser le patrimoine culturel et artistique, promouvoir la solidarité nationale et le sens du destin commun.

En outre, les communautés doivent montrer un attachement plus accru à l’école pour tous. Le ministre a indiqué que le plan opérationnel de communication soumis à l’appréciation des participants pour validation vise à doter le ministère d’outils à même de garantir une meilleure diffusion des messages en créant aussi les conditions d’appropriation de ces outils par tous les citoyens. Le ministre Assoumana Mallam Issa a exhorté les participants à apporter leurs contributions pour enrichir le document afin d’ouvrir la voie à la finalisation du plan opérationnel dont l’initiative vise à identifier, compiler et hiérarchiser les actions à mettre en œuvre pour une meilleure communication. M. Assoumana Mallam Issa de déclarer que pour le Ministère de la Renaissance culturelle, une meilleure communication est le préalable à la mise en œuvre du plan stratégique pour la modernisation sociale.

Zabeirou Moussa(onep)

23 janvier 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le lundi, 23 janvier 2017 15:20