Sanef 2018

mercredi, 25 janvier 2017 00:17

Communiqué final issu de la 2ème session extraordinaire de la conférence des chefs d'état, de l’Autorité de développement intégré de la région du Liptako-Gourma (ALG)

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Aicha Boulama Kane AlgLes Chefs d’Etat adoptent le Traité révisé de l'Autorité de développement intégré des Etats du Liptako-Gourma

La deuxième Session Extraordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat de l'Autorité de Développement intégré de la Région du Liptako-Gourma (ALG) s'est tenue le 24 janvier 2017 à Niamey, en République du Niger. Etaient présents à cette Session : Son Excellence, Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, Président du Burkina Faso ; Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger ; Son Excellence Monsieur Modibo Keita, Premier Ministre de la République du Mali, représentant Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République du Mali.

Au cours de leur Session, les Chefs d'Etat ont examiné les points inscrits à l'ordre du jour, notamment le projet de Traité révisé et les questions sécuritaires. Les Chefs d'Etat notent que la Région du Liptako-Gourma, trait d'union entre le Burkina Faso, la République du Mali et la République du Niger, jadis havre de paix, est en passe de devenir un sanctuaire de groupes terroristes et de criminels de tous genres.

Malgré les efforts déployés par les Etats membres en relation avec la Communauté Internationale pour ramener la paix et la sécurité, la situation sécuritaire demeure volatile et préoccupante. Plusieurs actes terroristes ont été enregistrés dont le plus récent est celui de Gao, en République du Mali le 18 janvier 2017.

Les Chefs d'Etat condamnent sans réserve et avec fermeté cette barbarie inqualifiable. Les Chefs d'Etat, leurs Excellences Roch Marc Christian KABORE et Issoufou MAHAMADOU, présentent leurs condoléances à leur frère et ami, Son Excellence Ibrahim Boubacar KEÏTA et au peuple Malien.

Les Chefs d'Etat expriment leur compassion au Président de la République Fédérale du Nigeria et au peuple nigérian suite au drame survenu le 17 janvier 2017au camp des déplacés de Rann, dans l'Etat de Borno.

Sur le plan régional, les Chefs d'Etat ont procédé à un examen de la situation sociopolitique qui prévaut en Afrique de l'Ouest. A cet égard, les Chefs d'Etat saluent l'engagement de la CEDEAO pour la sauvegarde de la démocratie en Afrique de l'Ouest et le succès de la médiation ayant conduit à la résolution de la crise post-électorale en République de Gambie.

Ils félicitent chaleureusement Son Excellence Monsieur Adama BARROW, pour sa brillante élection à la magistrature suprême de son pays et l'assure de leur soutien.

Ils le félicitent également pour son investiture le 19 janvier 2017.

Les Chefs d'Etat se félicitent du succès du 27ème Sommet Afrique- France tenu du 13 au 14 janvier 2017 à Bamako sur le thème «Sommet pour le Partenariat, la Paix et l'Emergence ».

Les Chefs d'Etat se félicitent du mandat robuste de la MINUSMA et appellent le Conseil de Sécurité des Nations Unies à mettre en place les moyens adéquats liés à ce mandat ;

En outre, les Chefs d'Etat en appellent à l'exercice de la souveraineté totale de la République du Mali sur l'ensemble de son territoire y compris Kidal ;

Les Chefs d'Etat ont examiné les résultats des travaux de la 10eme Session Extraordinaire du Conseil des Ministres de l'Autorité de développement intégré de la Région du Liptako-Gourma. A cet effet, les Chefs d'Etat se félicitent des résultats acquis par l'ALG depuis sa création, malgré la situation sécuritaire dans sa zone     d'intervention.

Relativement à la transformation de l'ALG en un espace économique couvrant les territoires des trois Etats membres et l'élargissement de sa zone d'intervention, les Chefs d'Etat se réjouissent particulièrement de l'état de mise en œuvre des réformes entreprises, telle que décidée par la 7eme Conférence Ordinaire des Chefs d'Etat, tenue à Niamey, le 24 novembre 2011.

Conscients que les menaces sécuritaires transfrontalières constituent un frein au développement de la Région du Liptako-Gourma, les Chefs d'Etat sont convenus de renforcer leur solidarité, d'asseoir un mécanisme de coordination et de mutualiser leurs moyens d'intervention dans le cadre de l'ALG.

A l'issue de ses travaux, la deuxième Session Extraordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat:

1. Adopte le Traité révisé de l'Autorité de développement intégré des Etats du Liptako-Gourma et décide de le soumettre pour ratification par les Etats membres, conformément à leurs textes en vigueur;

2. Instruit le Conseil des Ministres de veiller à ce que les actions de l'ALG s'inscrivent désormais dans le continuum « Sécurité et Développement»;

3. Engage le Conseil des Ministres à prendre toutes les dispositions nécessaires pour le parachèvement du processus de transformation de l'ALG conformément au Traité révisé dans les meilleurs délais ;

4. Convient de développer une stratégie commune dans le cadre de l'ALG, pour faire face aux défis sécuritaires ;

5. Décide de mutualiser les moyens d'intervention des Etats membres en créant une Force Multinationale de Sécurisation (FMS/LG) pour assurer un contrôle effectif de leur espace commun.

5. Les Chefs d'Etat réaffirment leur engagement à soutenir le rôle actif du G5 Sahel dans la sécurisation et précisent que la Force Multinationale de Sécurisation du Liptako-Gourma (FMS/LG) est une composante de la force conjointe du G5 Sahel dont la création a été décidée par les Chefs d'Etat lors de leur Sommet tenu le 20 novembre 2015 à N'Djamena (République du Tchad).

6. Ils félicitent le Conseil des Ministres, la Direction Générale de l'ALG et tous ceux qui ont contribué à la réussite des présentes Assises.

7. Enfin, les Chefs d'Etat remercient la communauté internationale pour son soutien constant et lancent un appel à l'ensemble des partenaires au développement afin qu'ils apportent leur appui aux initiatives en cours, notamment à la Force Multinationale de Sécurisation.

Fait à Niamey, le 24 janvier 2017. ».

25 janvier 2017
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mercredi, 25 janvier 2017 00:46