mercredi, 25 janvier 2017 00:20

Conférence de presse conjointe : Les Chefs d’Etat réaffirment leur détermination à mutualiser les moyens et les capacités pour la sécurité et le développement de l’espace ALG

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Issou ALG 3A l’issue de la 2ème Conférence Extraordinaire des Chefs d’Etat de l’Autorité de Développement Intégré de la Région du Liptako-Gourma (ALG) qui s’est tenue hier à Niamey, le Président de la République du Niger, SE. Issoufou Mahamadou, ainsi que son homologue du Burkina Faso SE. Roch Marc Christian Kaboré et le Premier ministre du Mali ont co-animé une conférence de presse au cours de laquelle ils ont répondu aux questions des journalistes relatives au financement de l’Institution, aux défis sécuritaires qui prévalent dans l’espace et aux dispositions à prendre pour le développement des pays membres de ladite organisation.

Répondant à la question sur la décision prise concernant l’élargissement du domaine d’intervention de l’ALG lors de la conférence des Chefs d’Etat qui s’est tenue à Niamey en 2011, le Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, a rappelé que depuis la rencontre de Niamey en 2011, les ministres et les experts ont travaillé pour proposer un traité révisé pour l’ALG. SE Issoufou Mahamadou a noté que la 2ème Conférence Extraordinaire des Chefs d’Etat qui s’est déroulée hier à Niamey a examiné les propositions faites dans ce cadre par le Conseil des ministres et la Conférence a adopté le traité révisé de l’ALG qui étend la zone d’intervention de l’ALG sur l’ensemble de l’espace communautaire. Revenant sur la question sécuritaire, le Président de la République a souligné que les pays de l’ALG doivent davantage unir leurs forces comme dans le bassin du Lac Tchad avec la Force Mixte Multinationale composée des contingents du Cameroun, du Niger, du Tchad et du Nigeria.

« Cette force mise en place dans le Bassin du Lac Tchad, a beaucoup affaibli Boko Haram » a confié SE Issoufou Mahamadou avant de suggérer aux pays membres de l’ALG de s’inspirer de cette expérience pour sécuriser les frontières de l’espace ALG. Issoufou Mahamadou a par ailleurs assuré de la disponibilité des nos pays à mutualiser les moyens de renseignement et les capacités opérationnelles pour résoudre les problèmes sécuritaires dans cette zone. «C’est sous notre impulsion que les experts, les Chefs d’Etat majors et nos ministres se sont réunis, ils nous ont fait leurs propositions par rapport au concept opérationnel qui doit être utilisé pour endiguer l’insécurité dans cette zone du Liptako Gourma. Notre ambition est de faire régner la sécurité sur l’ensemble de l’espace sahélo-saharien depuis le Tchad jusqu’en Mauritanie » a notifié le Chef de l’Etat SE Issoufou Mahamadou. Il a enfin précisé que les Chefs d’Etat sont très déterminés à se battre pour mettre fin au terrorisme dans notre espace afin de contribuer à la prospérité socioéconomique de nos Etats.

S’agissant de la question du financement de l’institution, le Président du Burkina Faso a indiqué que les pays de l’ALG se sont engagés à financer les armées pour assurer la sécurité de l’espace et à faire appel aux partenaires du fait que l’action de l’Institution s’inscrit dans le cadre du G5 qui travaille déjà sur la sécurisation des autres frontières pour lutter contre le terrorisme.

L’institution compte également sur l’appui des pays amis pour face à cette question de sécurité, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le Premier ministre du Mali, SE. Modibo Keita, a   réaffirmé la détermination des Chefs d’Etat à mobiliser des ressources nécessaires pour     apporter une solution appropriée à la question sécuritaire.

Laouali Souleymane(onep)

25 janvier 2017
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mercredi, 25 janvier 2017 00:42