dimanche, 29 janvier 2017 22:04

Lancement des activités de la Cellule d’analyses des politiques publiques et d’évaluation de l’action gouvernementale (CAPEG) : Mieux apprécier et évaluer l’action du gouvernement en matière de développement

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Premier ministre, Chef du gouvernement a effectué, vendredi dernier, une visite suivie de l’installation officielle des activités de la cellule d’analyses des politiques publiques et d’évaluation de l’action gouvernementale (CAPEG). Cette toute nouvelle structure administrative héritière de l’ancienne CAPED et rattachée au cabinet du Premier ministre est, comme son nom l’indique chargée d’analyser toutes les politiques publiques et d’évaluer les actions du gouvernement. Dotée d’une équipe compétente constituée de jeunes experts nigériens, la CAPEG est en effet un outil d’aide-à-décision qui a plusieurs missions. A elle revient le suivi régulier de l’action gouvernementale ministère par ministère.

De ce fait, la CAPEG se doit de produire des rapports de suivi trimestriel, des rapports annuels d’évaluation de performance et concevoir en même temps des tableaux de bord de suivi des indicateurs clés de l’économie, du social. Entre autres missions de cette structure, celles de conduire des études et des recherches thématiques liées à des problématiques du             développement et d’appuyer la formulation des politiques publiques mais aussi de contribuer activement au suivi des engagements avec les partenaires économiques et sociaux. La CAPEG est également chargée de développer une base des données informatisées pour rendre les études financées par les partenaires plus accessibles et visibles. Lors de sa rencontre avec les responsables de la cellule, le Premier ministre a encouragé l’ensemble du personnel qui, reconnait-il, a une tâche ardue devant lui.

M. Brigi Rafini a souligné que les attentes du gouvernement sont de plus en plus pressantes mais il compte sur la compétence et la multidisciplinarité des experts pour un travail de qualité à la hauteur de ces attentes. Le coordonnateur de la CAPEG M. Abdoulahi Garba, a expliqué que le travail de sa structure permettra au Niger de produire lui-même, de disposer et de diffuser des données fiables et actualisées dans divers domaines pour éviter que les appréciations ne viennent toujours de l’extérieur. La CAPEG produira des rapports annuels de performances qui permettront de savoir si les objectifs assignés sont atteints et si les résultats escomptés ont été réalisés.

S’agissant des études et recherches que la CAPEG est appelée à réaliser, le coordonnateur de préciser que ces études et analyses sont liées aux préoccupations du développement et aideront à avoir une meilleure compréhension de la mise en œuvre des politiques publiques, en connaitre les points forts et les points faibles et proposer des recommandations dans le but d’améliorer le bien-être des populations nigériennes. Abdoulahi Garba a souligné que le Chef du gouvernement est allé pour d’une part, lancer les activités de la CAPEG et d’autre part, passer le message sur l’importance de la synergie et de la pro activité qui doivent guider les actions de la structure. Il a aussi rassuré que la CAPEG dispose des ressources humaines de qualité et bénéficie de la prise en charge nécessaire et l’attention de la part du Premier ministre leur permettant de faire le travail confié à leur strtucture.

Zabeirou Moussa(onep)

30 janvier 2017
Source : http://lesahel.org/