dimanche, 29 janvier 2017 21:57

Lancement des activités du cadre de concertation des responsables en charge de la gestion des ressources humaines : Responsabilisation des acteurs et amélioration de la qualité des services offerts par les administrations publiques

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative a organisé, vendredi dernier, à l’Auditorium de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, une rencontre de prise de contact avec les responsables en charge de la gestion des Ressources Humaines des départements ministériels et des Institutions. C’est la ministre de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative Dr Amadou Aïssata Issa Maïga qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ces échanges en présence du ministre d’Etat en charge des Transports M. Omar Hamidou Tchiana, du ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale M. Yahouza Sadissou, de l’inspecteur général des services, des directeurs généraux et centraux et de plusieurs participants.

Selon la ministre de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative, cette rencontre de prise de contact permettra à son département ministériel de partager avec les responsables en charge des Ressources Humaines, la vision de leurs rapports professionnels dans le domaine de la gestion des ressources humaines, mais également de les écouter par rapport à leurs attentes dans une perspective de gestion optimisée des ressources humaines. L’optimisation de la gestion des ressources de l’Etat implique un véritable changement de comportement si cher au Président de la République Issoufou Mahamadou matérialisé dans la Déclaration de Politique Générale du gouvernement (DPG). Elle est déclinée au premier axe stratégique «Modernisation Politique et   Sociale » de la DPG.

En effet, explique Dr Amadou Aïssata Issa Maïga, la gestion des dossiers individuels ou collectifs des agents de l’Etat pèse lourd dans la perception négative des usagers du service public en général, des fonctionnaires et autres agents publics non fonctionnaires en particulier. Il n’est pas rare d’entendre selon la ministre des déclarations du genre « je vais suivre mon dossier qui a été bloqué ou rejeté ». Ces mots, poursuit la ministre en charge de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative, qui interpellent les services en charge de la gestion des ressources humaines de l’Etat et leurs responsables, sonnent également comme une préoccupation de son département ministériel et des acteurs impliqués.

Face à cela, une nouvelle culture doit émerger pour accompagner la modernisation des administrations et améliorer la qualité du service public délivré par les agents de l’Etat. Il s’agit, pour l’essentiel, de l’élaboration et de la mise en œuvre des outils de gestion de la carrière et de la retraite des agents de l’Etat. Aussi, les services compétents du dudit Ministère ont fixé comme principe Directeur l’optimisation de la gestion des ressources humaines de l’Etat dans une optique de la responsabilité de tous les acteurs sans exclusive. Chacun doit jouer pleinement sa partition en toute responsabilité dans le respect strict du dispositif statutaire et réglementaire en la matière. Dr Amadou Aïssata Issa Maïga a enfin réaffirmé l’engagement de son département ministériel à relever, avec tous les acteurs, le niveau de satisfaction des clients et autres usagers de l’administration en matière d’administration et de gestion du personnel.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

30 janvier 2017
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le dimanche, 29 janvier 2017 22:41