dimanche, 05 février 2017 21:37

Congrès ordinaire du Syndicat National des Agents de la Nigelec : Mettre en place un Bureau exécutif et recentrer la lutte pour l'intérêt des travailleurs

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Syndicat National des Agents de la Nigelec (SNAN) a procédé hier, au Centre Culturel Omarou Ganda (CCOG) à l’ouverture de son congrès ordinaire. C’était en présence des délégués venus de toutes les régions du pays, hormis Maradi. Le thème retenu pour ces assises est : ‘’La problématique de la performance globale des entreprises de l’Etat du Niger’’.

Ce premier congrès ordinaire qui va durer deux jours, sera entre autres l’occasion de mettre en place un Bureau exécutif pour le SNAN. De prime à bord, le secrétaire général dudit syndicat, M. Abdoulaye Seidou a rappelé que ce syndicat n'est contre personne, son objectif est de renforcer la démocratie syndicale au sein de la Nigelec, ce, dans un cadre de concertation, de dialogue franc et constructif. «La situation préoccupante du personnel de la Nigelec, la nécessité de recentrer la lutte pour l'intérêt exclusif de ses travailleurs et la situation de notre société nous impose de créer un cadre à même de répondre efficacement aux préoccupations qui concernent aussi bien le personnel que la société » a soutenu M. Abdoulaye Seidou.

Il précise en effet que l’agent de la Nigelec est dans une situation professionnelle presque figée. Il n'a aucune visibilité sur l'avenir de sa situation professionnelle du fait de l'absence totale d'un plan de carrière. Aussi, les possibilités de formation sont quasi inexistantes. Ce qui d'une part, prive le personnel de toute possibilité d'évoluer vers des grades supérieurs et d'autre part, l’annihile de toute ambition de changer de catégorie voire même de reconversion vers une autre fonction.

Pour lui, la sécurité des agents dans l'exécution de leurs tâches n'est pas suffisamment garantie. Il n'existe aucun indicateur au sein de ladite société sur les accidents de travail. Concernant le domaine de la santé, il fait cas des carences en matière de prise en charge des agents malades, en plus d’une certaine injustice dans le traitement des dossiers des agents malades. M. Abdoulaye Seidou a, en outre, cité l'insuffisance du personnel, l'insuffisance des moyens financiers, l'insuffisance du matériel, la vétusté des équipements et le manque d'investissements. «Il est important d'améliorer de façon significative la situation du personnel pour être en mesure de répondre aux défis » a expliqué le secrétaire général du SNAN.

M. Abdoulaye Seidou a par ailleurs indiqué que malgré les avantages procurés par la mise en service prochaine de la centrale thermique diesel de Gorou Banda, il ne faut pas perdre de vue les charges qui en découleront pour la Nigelec. Sur un autre plan, le SNAN a demandé à l'Etat de prendre des mesures en vue de la concrétisation dans un bref délai des grands projets tels que la centrale de Salkadamna et le barrage de Kandadji, ou encore l’investissement dans l'énergie renouvelable, sans compter la révision du coût d'approvisionnement du combustible des centrales de la Nigelec.

Le représentant de la direction générale de la Nigelec, M. Salissou Maman a pour sa part souligné que cette jeune formation syndicale qu’est le SNAN est la troisième à défendre les intérêts du personnel de la Nigelec.

Samira Sabou(onep)

06 février 2017
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le lundi, 06 février 2017 06:56