dimanche, 05 février 2017 21:46

Anniversaire du Parti Nigérien pour l’Autogestion (PNA al Oumma) : Le parti souffle ses 20 bougies

Évaluer cet élément
(0 Votes)

PNA al Oumma 20ansLe Parti Nigérien pour l’Autogestion PNA al Oumma de Sanoussi Tambari Jackou, a soufflé hier dimanche, ses vingt bougies. A cette occasion, une grande manifestation a eu lieu au siège du parti à Niamey. La cérémonie, grandiose a regroupé tous les bords politiques. Ceux de la majorité présidentielle et leurs vis-à-vis de l’opposition politique se sont retrouvés non pas face à face mais côte à côte pour partager la joie avec ‘’le dinosaure’’, ‘’la bibliothèque politique et rassembleur’’ qu’est M. Sanoussi Tambari Jackou. Des très belles retrouvailles que bon nombre d’acteurs politiques nigériens n’oublieront certainement pas de sitôt, car le président du PNA a des amis partout et a tenu à inviter tout le monde indistinctement du bord politique.

Ce 20ème anniversaire du PNA Al Oumma, créé le 2 février 1997, a été l’occasion pour les militants du parti d’affirmer la maturité politique du parti mais aussi de réaffirmer ses convictions, ses ambitions pour le Niger et de dire ses attentes vis-à-vis de leurs alliés au pouvoir et de la classe politique nigérienne toute entière. La représentante des femmes PNA Al Oumma a salué les importants progrès réalisés par les femmes et la place qu’elles occupent non seulement au sein du parti mais aussi de la classe politique et dans la gestion du pays. Elle a notamment souligné la progression du nombre des femmes dans les rangs des instances dirigeantes des partis et dans la gestion du pays à travers les postes électifs et nominatifs qu’elles occupent. Toutefois devait-elle souligner beaucoup reste à faire.

Quant aux jeunes PNA Al Oumma, ils ont, par la voix de leur représentant, apprécié l’importance de leur parti dans la sphère politique nigérienne depuis sa création il y a vingt ans grâce au choix politique éclairé de leur leader. Cet homme qui, selon eux, a mis un point d’honneur au rajeunissement et à la formation idéologique des militants du parti mais aussi un leader qui a toujours refusé l’aliénation. La Mouvance pour la renaissance du Niger, regroupement dont fait partie le PNA Al Oumma s’est prononcée par la voix de M. Akoli Daouel président du PUND Salama pour souhaiter joyeux anniversaire au PNA et à son président et le féliciter pour le travail qu’il fait au sein de la mouvance. L’intervention du représentant de la MRN n’a pas empêché au président Jackou d’exiger un mot de la part du président du PNDS Tarayya, locomotive de la MRN.

Ce que M. Mohamed Bazoum a fait. Le président du CEN PNDS a loué les qualités du leader et fidèle partenaire du PNDS Tarraya depuis 17 ans. Avec la dextérité et l’éloquence qu’on lui connait, M. Mohamed Bazoum a souligné que le contrat moral qui lie le PNA Al Oumma et le PNDS Tarayya en général et le Président Issoufou Mahamadou et M. Sanoussi Tambari dépasse tout accord ou pacte signé en bas d’une page. C’est pour lui une histoire de deux hommes unis par des liens de confiance indéfectibles a-t-il dit pour répondre à l’interpellation à lui adressée par M. Jackou relativement à la fusion PNDS Tarayya/PNA Al Oumma. Des responsables des partis politiques non membres de la MRN dont le RDR, Alfijir et Akal/ Kassa se sont également succédé à la tribune pour fêter dans la joie avec M. Sanoussi Tambari Jackou les vingt années de vie du PNA Al Oumma. Ils ont tous salué les qualités de l’homme politique courageux et surtout de rassembleur.

Il faut souligner que l’anniversaire du PNA Al Oumma a tenu donc ses promesses pour avoir donné l’occasion aux militants de vivre des moments d’allégresse et aux ténors politiques de trouver un cadre d’échanges. Le Président du PNA Al Oumma a exprimé de vive voix ses remerciements aux invités qui ont honoré par leur présence l’anniversaire de son parti avant de s’appesantir sur les contours de la création et la vie du PNA Al Oumma durant ses vingt années d’existence mais aussi le contexte des tribulations politiques qui ont émaillé cette ère de démocratisation du Niger. Sanoussi Tambari Jackou a mis l’accent sur les bons rapports entre le PNDS Tarayya et son parti d’abord et l’alliance au sein de la MRN depuis 2011. Il a tout particulièrement salué l’arrivée du parti MNSD Nassara et ses alliés de l’APR à la mouvance présidentielle ; répondant favorablement à l’appel du Président de la République pour participer à l’exercice du pouvoir afin de poursuivre la construction nationale qu’il a entamée.

Le président du PNA Al Oumma a salué les nouveaux partis qui ont décidé d’unir leurs forces à celle de la MRN pour accompagner le Président dans la conquête du second mandat en 2016. Sa joie est aussi celle du PNA Al Oumma de compter autant de partis soutenir les efforts du Président de La République. Ayant déjà la tête dans l’avenir, le président Jackou a rappelé l’appel lancé aux partis de la MRN, il y a deux ans, à éviter l’émiettement pour rester soudés et former un ensemble unitaire. « Je songe aux élections présidentielles de l’année 2021. Nous devons prendre des dispositions pour ne pas nous séparer les uns des autres au sein de notre mouvance. Nous devons nous préparer pour reconquérir le pouvoir lors des élections générales de 2021 » a-t-il dit.

Zabeirou Moussa(onep)

06 février 2017
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le lundi, 06 février 2017 06:56