mercredi, 08 février 2017 06:35

Visite du ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage dans la commune rurale de Namaro : Echanger avec les populations sur les projets en cours

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage M. Albadé Abouba, a effectué hier, une mission de travail dans la commune rurale de Namaro, département de Kollo, région de Tillabéry. Il s’est agi pour le ministre d’Etat et la délégation qui l’accompagne de visiter entre autres, le site de production fourragère à Dembou ; le site réservé à la construction d’un nouvel abattoir à Yankoto. La visite du ministre Albadé Abouba devrait aussi lui permettre de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux d’aménagement des périmètres de Hondey et Balati et d’échanger par la même circonstance avec la population bénéficiaire des infrastructures réalisées et celles en cours, afin de recueillir leur point de vue relativement aux difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des différentes réalisations et d’envisager les solutions à y apporter.

Cette mission du ministre d’Etat s’inscrit dans le cadre du suivi des activités de son département ministériel. A la tête d’une forte délégation comprenant les cadres centraux de son ministère, M. Albadé Abouba s’est d’abord rendu sur le périmètre de production fourragère de Dembou. Ce périmètre est exploité par 112 exploitants. Il était équipé dans le cadre d’un projet ayant débuté en 1988 et financé par l’Etat du Niger, l’OPEP, la BOAD pour une durée de 4 ans et le projet a pris fin en 1992. Ce projet faisait la fierté des exploitants au regard de son importance pour faire face au chômage, à l’accroissement de la production laitière et l’autosuffisance alimentaire. Mais depuis la fin du projet, le site et les équipements sont devenus vétustes. C’est pourquoi l’Etat compte, dans le cadre de son vaste programme pour assurer l’autosuffisance alimentaire et la production laitière au Niger à travers l’initiative ‘’3N’’, rendre opérationnel ce périmètre et répondre aux   attentes des populations environnantes.

Après avoir échangé avec les populations, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a visité les différentes infrastructures du site en vue d’apprécier l’état du périmètre et de ses équipements et d’étudier la solution à apporter aux contraintes que rencontre le site. La deuxième étape de cette visite a été consacrée au site de construction d’un nouvel abattoir au village de Yankoto. A ce niveau, la délégation ministérielle a reçu des précisions concernant ce projet au regard de son impact socio-économique probant. Retenons que la construction de cet abattoir moderne permettra également de réaliser des projets connexes. Il est aussi prévu la mise en place d’une usine de traitement des eaux usées pour protéger les eaux du fleuve et l’environnement et créer des emplois afin de lutter contre le chômage et soutenir l’économie nationale.

Poursuivant son périple, le ministre d’Etat s’est rendu sur le chantier d’aménagement hydro-agricole de Hondey- Balati financé par la BOAD à travers le Projet d’Intensification de la Production Agricole pour la sécurité Alimentaire (PIPA/SA) dans la région de Tahoua et Tillabéry. Le coût du projet est estimé à 1.792.000.000 FCFA sur 227 hectares. Les travaux devaient démarrer en novembre 2015, mais il a fallu mars 2016 pour qu’ils puissent effectivement débuter du fait que le site se trouve dans une zone inondable. Les travaux subdivisés en 4 secteurs, ont permis de réaliser quatre (4) stations de pompage dont une station par secteur, la construction des digues de protection, les réseaux d’irrigation, etc. La dernière étape de la mission a été réservée à l’aménagement hydro-agricole situé à quelques encablures de Koria Gourma avant Farié. Ce site est menacé par l’ensablement qui rend les activités difficiles.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a, au terme de ces visites, indiqué que dans le cadre de son programme de renaissance 2, le Président de la République tient fortement à accélérer la production et la productivité de l’agriculture et de l’élevage dans notre pays. Parlant du projet de construction du nouvel abattoir, M. Albadé Abouba a noté que l’Etat est à la recherche du partenaire stratégique avec lequel ils exécuteront le projet. Le ministre d’Etat a précisé que les études de faisabilité sont en cours, et seront achevées dans quelques semaines. Il a par ailleurs confié avoir déjà identifié le partenaire avec lequel son département ministériel va travailler pour réaliser ce projet. Selon lui, c’est un des projets phares de notre pays dans le secteur de l’élevage sachant que le Niger est par excellence un pays d’élevage.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a assuré que le gouvernement s’engagera davantage à réhabiliter les aménagements hydro-agricoles vu les moyens investis par l’Etat pour réaliser ces aménagements. M. Albadé Abouba a, par ailleurs, confié qu’un vaste programme est engagé pour la réhabilitation des aménagements existants et l’extension d’autres dans les zones où cela est possible ainsi que la réalisation des nouveaux aménagements à l’intérieur du pays dans les régions de Dosso, Tahoua, etc. L’atteinte des objectifs assignés pour assurer la sécurité alimentaire au Niger est fonction de la maîtrise de l’eau, c’est en ce sens qu’il est important d’investir dans la réhabilitation et la construction des aménagements hydro-agricole.

Laouali Souleymane Envoyé spécial(onep)

08 février 2017
Source : http://lesahel.org/