Orange experience digitale 2

Chemin de fer Niger-Benin : Les travaux bientôt relancés

Chemin de fer Niger-Benin : Les travaux bientôt relancésLes travaux de Bénirail redémarrent bientôt. Un dénouement intervenu suite à une rencontre tripartite intervenue le 4 juillet dernier au ministère béninois du Plan entre les délégations du Niger, du Bénin et du groupe Bolloré.

La ministre du plan Kané Aichatou Boulama a réaffirmé que " Nous devons donc saisir l'opportunité de cette rencontre pour trouver des solutions définitives aux conséquences de ce contentieux sur notre projet commun de chemin de fer afin de le conduire à terme ". Elle a ajouté que " nous gardons l'espoir que cette lueur ne s'éteindra pas définitivement au regard de la commune volonté de nos Chefs d'Etats de trouver une solution à cet épineux problème ". Quant au ministre d'Etat béninois chargé du plan et du développement (Mecpd), Abdoulaye Bio Tchané, les choses ont évolué positivement, ce qui permet d'organiser cette rencontre pour poursuivre les échanges sur la coopération entre le Bénin et le Niger autour du rail. " Nous sommes en train de trav

ailler ensemble sur un protocole qui va figer ce projet et je suis heureux de dire que nous progressons avec les instructions bien précises du Chef de l'Etat ", a-til déclaré.

Pour rappel, c'est en Octobre 2014 que la convention de concession, de construction et d'exploitation de la ligne de chemin de fer Cotonou- Niamey est entrée en vigueur. Elle avait été signée le 13 août de la même année par le groupe Bolloré et les Premiers ministres béninois et nigérien. Le projet est prévu pour durer 30 ans. Ce tronçon représente 1.000 des 3.000 km de la boucle ferroviaire qui reliera Abidjan à Cotonou.

Le Chef de la délégation du groupe Bolloré Eric Melet a réaffirmé toute la disponibilité de son groupe à poursuivre cette grande entreprise. " Vous avez ici une délégation totalement disponible et motivée pour travailler avec vos équipes à l'émergence d'une solution qui va permettre de relancer le projet ".

Benirail est le nom de la nouvelle société qui remplace l'Organisation Commune Bénin Niger, l'OCBN, structure bi-étatique créée en 1959. Pour permettre la mise en oeuvre effective du projet, Bolloré avait payé 20 mois d'arriérés de salaires aux 629 cheminots qui ont tous été repris par le nouvel employeur.

Garé Amadou

10 juillet 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Politique