Forfait Albarka

Séminaire à la Tapoa/Projet OMT/CHIMELONG/NIGER-BENIN de renforcement des capacités : Les acteurs béninois et nigériens en formation sur le développement du tourisme et la protection de la biodiversité

Les acteurs du tourisme du Niger et du Bénin, sont en session de formation depuis le 11 juillet dernier à l’hôtel relais Tapoa dans le parc national du W. C’est le ministre du Tourisme et de l’Artisanat M. Botto Mohmet qui a présidé l’ouverture des travaux en présence de son homologue en charge de l’Environnement et du Développement durable M. Almouspha Garba, du Représentant de l’Organisation Mondiale du Tourisme, des autorités régionales et locales de la région de Tillabéry et de la commune rurale de Tamou.

Pendant trois jours les participants à cet atelier suivront plusieurs modules de formation traitant du développement du tourisme et de la protection de la biodiversité. Des fortes recommandations sont attendues à l’issue des travaux. Le séjour des participants étrangers sera bouclé par des visites sur plusieurs sites touristiques de la Région de Tillabéry et Niamey. Le Projet Chimelong sur le renforcement des capacités en matière de développement touristique et de protection de la biodiversité est une initiative de l’Organisation Mondiale du Tourisme qui concerne des pays de l’Afrique de l’Ouest (le Bénin, la Guinée Conakry et le Niger) et ceux de l’Afrique du Centre (la République Démocratique du Congo, le Gabon). Cette initiative a pour objectif de soutenir le tourisme durable et la protection de la faune par le tourisme.

Dans le cadre de sa mise en œuvre, le projet développera des programmes de formation visant à sensibiliser la population locale à l’importance de la conservation de la biodiversité dans la zone de destination et à la manière de traiter les questions environnementales lors des activités touristiques. La formation incitera également les populations locales et les employés du tourisme à agir en tant que champions de la conservation de la biodiversité et de la protection de l’environnement dans la région. Ce qui contribuera à assurer une protection durable de revenus pour la population locale grâce aux activités touristiques. Ils sont au total deux (2) formateurs locaux et 30 acteurs du secteur du tourisme qui prennent part à ce séminaire pilote de formation y compris les employés des sites d’hébergement et des parcs, des cadres du secteur de l’environnement et autres acteurs locaux.

C’est pourquoi, en ouvrant les travaux de ce séminaire, le Ministre Ahmet Botto a indiqué que la thématique revêt une importance capitale car, elle cadre parfaitement avec les objectifs de développement fixés par nos deux Etats (Bénin et Niger). Aussi, l’année 2017, proclamée par les Nations Unies « Année internationale du tourisme pour le développement », a un lien avec le potentiel que possède le tourisme en vue de faire progresser le développement durable à l’horizon 2030 et les 17 Objectifs de développement durable (ODD) à vocation universelle. Le Ministre Botto a saisi cette opportunité pour exprimer tout son souhait de voir à l’issue de ce séminaire, les participants mieux outillés et aptes à relever les défis majeurs qui entravent le développement harmonieux de nos parcs et aires protégées à l’instar de ceux du reste du monde.

Après avoir situé toutes les potentialités touristiques du Niger et l’importance de ce secteur dans le développement socioéconomique de notre pays, le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat M. Botto Ahmet a exprimé l’engagement des plus hautes autorités nigériennes à soutenir le secteur de tourisme pour qu’il joue pleinement ce rôle. Le ministre a rappelé que le Niger dispose désormais d’un cadre de référence, d’orientation et d’interventions dans le secteur du tourisme qu’est la Stratégie Nationale du Développement Durable du Tourisme (SNDDT), adopté par le gouvernement par Décret N°2012-062/PRN/MT/A du 29 février 2012.

Les Projets de tourisme communautaires qui existent à travers le monde ont permis de démontrer que le secteur apporte des solutions rationnelles aux problèmes de développement socio-économique des zones touristiques au bénéfice des populations locales. C’est pour cette raison, a indiqué le Ministre Botto Ahmet, que l’Organisation Mondiale de Tourisme (OMT) et l’Organisation des Nations Unies recommandent aux différents Etats de promouvoir l’écotourisme aux fins de l’élimination de la pauvreté et la protection de l’environnement, de veiller à une bonne gouvernance du tourisme durable. Le Ministre Botto Ahmet a dans son adresse, réitéré l’engagement et la disponibilité du Président de la République, Chef de l’Etat SEM. Issoufou Mahamadou et de l’ensemble du Gouvernement de la 7ème République en vue de mettre en œuvre les plans du tourisme au sein de nos Etat, dans l’objectif de contribuer pleinement à l’intégration économique africaine.

Prenant la parole à leur tour le Gouverneur de la Région de Tillabéry et le Maire de la Commune Rurale de Tamou ont salué cette initiative et remercié les organisateurs de cette formation pour avoir choisi leurs entités administratives en vue d’abriter les travaux.

Ali Mamane, Envoyé spécial(onep)

13 juillet 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique