Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Visites du Présidence de la République à Gountou Yéna, au chantier de l’échangeur Diori Hamani, et à l’immeuble Ex-BDRN de Niamey : «L’indifférence et l’insouciance des responsables locaux relativement à l’insalubrité de la capitale sont incompréhensibles

Visites du Présidence de la République à Gountou Yéna, au chantier de l’échangeur Diori Hamani,  et à l’immeuble Ex-BDRN de Niamey : «L’indifférence et l’insouciance des responsables locaux relativement à l’insalubrité de la capitale sont incompréhensibles», estime le Président Issoufou MahamadouLe Président de la République Issoufou Mahamadou a effectué, vendredi dernier, une série de visites dans la ville de Niamey. Le Chef de l’Etat s’est d’abord rendu sur le chantier de l’aménagement du lit de Gountou Yéna et sur le chantier de l’échangeur Diori Hamani. Ce dernier ouvrage financé à près de 70% par l’Etat du Niger est à plus de 64% de son exécution, et les responsables du chantier ont promis au Président Mahamadou Issoufou que les travaux seront terminés en mars prochain. Le Chef de l’Etat s’est dit satisfait de ce qu’il a vu sur le chantier de l’échangeur.

L’étape suivante du déplacement du Président de la République dans la capitale fut l’immeuble BDRN. Là, le spectacle n’a vraiment rien de reluisant. L’insalubrité des lieux dépasse l’entendement. Le sous-sol de ce splendide immeuble est un véritable dépotoir où s’entassent tous les déchets émanant du marché Djémadjé et environs.

Devant ce décor qui frise le laisser-aller, le Président Mahamadou Issoufou a tenu à mettre les points sur les "i" avec les autorités concernées par la question de la salubrité de la capitale. C’est ainsi que a noté le Président de la République, les différents chantiers exécutés ou en voie de l’être montrent que l’Etat central fait des efforts pour améliorer le cadre de vie des citoyens nigériens.

«Ce qui me préoccupe au niveau de la ville de Niamey, a indiqué le Chef de l’Etat, c’est que cette ville étouffe sous les déchets. Il y a des ordures un peu partout et les caniveaux sont bouchés. Cela provoque un mauvais drainage des eaux de pluie, des inondations et l’effondrement de maisons avec des pertes en vie humaine. Depuis 2012, d’après les chiffres qui m’ont été donnés, il y a eu près de 30 victimes à cause des inondations. Cela n’est pas acceptable. L’Etat central a fait de gros efforts et beaucoup d’infrastructures ont été réalisées. L’Etat central a donc pris toutes ses responsabilités », a déclaré le Président Issoufou.

Gountou yena Chantier debut 2Il faut, a-t-il ajouté, que les autres acteurs prennent aussi leurs responsabilités. «Les autres acteurs sont d’abord les citoyens de la ville de Niamey, qui doivent avoir le souci de leur cadre de vie. D’ailleurs, en tant que croyant, nous savons que la propreté, c’est 50% de la foi. Donc, je lance un appel aux citoyens de Niamey, pour qu’ils se ressaisissent et contribuent à l’assainissement de leur cadre de vie», a-t-il lancé.

Parlant des autres acteurs locaux des collectivités, le Chef de l’Etat a dit qu’ils ont une immense responsabilité dans l’amélioration des conditions de vie dans la ville de Niamey. «J’ai l’impression qu’il y a une indifférence des responsables locaux, insouciance et indifférence incompréhensibles. J’ai appris que hier, nuitamment des travaux de nettoyage ont été faits, parce que certains responsables ont été informés de cette visite, mais ce n’est pas le Président de la République qu’il faut servir, c’est plutôt la population de Niamey qu’il faut servir. Pour cela, il faut nettoyer la ville de manière permanente», a fait comprendre SE. Issoufou Mahamadou

Devant cet état de fait, le Président de la République a instruit, séance tenante pour que des mesures soient prises. «Je demande au ministre de l’Intérieur et à toutes les autorités concernées, de me faire des propositions énergiques en vue d’améliorer la situation. C’est pour cela que dans les prochaines semaines, nous serons obligés de prendre nos responsabilités», a prévenu le Chef de l’Etat.

  1. Tchiroma(onep)


17 juillet 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique