Airtel Niger

Forfait Albarka

Assainissement à Niamey : Poursuite de l'opération « Tous ensemble pour un Niamey Nyala »

Assainissement à Niamey : Poursuite de l'opération « Tous ensemble pour un Niamey Nyala » Lancée, mercredi dernier sur un site sis en face de la maternité Poudrière, dans la commune Niamey 3, les actions s'inscrivant dans le cadre de l'opération « Tous ensemble pour un Niamey Nyala » se poursuivent au sein de la capitale. Cette opération, faut-il le rappeler, fait suite au constat sur la situation peu enviable de la salubrité de la ville de Niamey. Elle répond aux instructions et à l'appel lancé par le Président de la République lors de sa visite de terrain effectuée le 14 juillet dernier, suivie également d'une réunion de haut niveau sur l'assainissement qu'il avait récemment convoquée à son cabinet.
Comme l'a expliqué le haut-commissaire au Programme Nyala, M. Moctar Mamoudou, cette opération, qui durera trois mois, s'inscrit dans le cadre du plan d'actions d'urgence de lutte contre les déchets dans la ville de Niamey, donc cette opération consistant à débarrasser la ville de Niamey de tous les tas d'immondices et installer une gestion durable des déchets pour un meilleur cadre de vie. Il s'agit de procéder aux ramassages des ordures, le curage des caniveaux et l'évacuation des eaux pluviales, la réparation des nids de poules, le nivellement et le rechargement des voies latéritiques de la ville.


Pour trouver des solutions globales à ce problème de salubrité, le Commissariat au programme Niamey Nyala renouvelle son appui aux autorités locales à travers cette opération qui nécessite l'implication et l'engagement de tous (acteurs publics, privés, société civile et partenaires). « Elle concerne d'abord un rappel et une meilleure compréhension du rôle, des responsabilités de chaque acteur ainsi que le renouvellement et le respect des engagements », a déclaré M. Moctar Mamoudou.
Pour le haut-commissaire au Programme Niamey Nyala, il est convenu une réorganisation de la gestion municipale à travers une décentralisation des moyens et une meilleure responsabilisation des arrondissements. « Chaque arrondissement aura à sa disposition une brigade d'intervention, dotée de chargeuse, niveleuse, camion et tractopelle. Ces brigades sont appuyées par une brigade satellite de la mairie centrale. Elles interviendront simultanément, permanemment et quotidiennement dans chaque arrondissement selon les instructions du chef de l'Etat qui fait de la question un problème de sécurité publique », a-t-il continué.
Toujours dans l'optique de poursuivre le combat contre l'insalubrité, il sera lancé également la brigade des animaux errants, la brigade sanitaire pour une meilleure responsabilisation des populations. Ensuite, a indiqué M. Moctar Mamoudou, une plateforme participative et interactive « e-nyala » sera bientôt opérationnelle. « C'est une application qui permet à chaque citoyen de participer à la gestion de la cité. Nous envisageons la mise en place d'un numéro vert pour une meilleure implication des populations et une auto gestion responsable de la cité », a-t-il rassuré.
Dans la suite de ce programme, « nous avons engagé une démarche de gestion urbaine endogène visant à mieux organiser et formaliser les interventions diverses des acteurs privés et associatifs. Dans le cas de la gestion des ordures ménagères, la démarche aboutira à l'opérationnalisation d'une stratégie basée sur l'existant avec les complémentarités nécessaires pour une meilleure prise en charge durable, soutenable de toute la filière déchets », affirme le Haut-commissaire au Programme Niamey Nyala.

Seini Seydou Zakaria(onep)
28/07/17

Imprimer E-mail

Politique