Orange Promo Tabaski

Mettre l'accent sur la plantation d'arbres dans les champs pour un meilleur rendement agricole

Issou Fete arbre 03 08 2017Le Président de la République, Chef de l'Etat a présidé, hier dans le tout nouveau camp de la garde nationale du Niger de Dosso, la cérémonie officielle de plantation d'arbres à l'occasion de la 42èmeédition de la fête nationale de l'indépendance plus couramment connue sous le nom de la fête de l'arbre, devenue désormais tournante à l'instar de la fête du 18 décembre ou fête de la République. Cette année, la fête de l'arbre est célébrée sous le thème « L'arbre dans les champs : facteur d'accroissement des productions agricoles ».Cela est rendue possible suite à la décision clairvoyante du Chef de l'Etat. Une décision qui donne aux chefs-lieux des régions, la possibilité et ou l'occasion d'organiser cet évènement historique d'importance nationale. Dosso devient ainsi la région à qui est revenu l'honneur d'accueillir la première édition tournante de la fête de l'arbre ainsi décidée par le Président de la République.
Et pour la cause, toutes les autorités nationales ont fait le déplacement de la cité des Djermakoye. Le Président de l'Assemblée Nationale, le Premier ministre, le haut représentant du Président de la République, les présidents des institutions de la République, les élus nationaux, les membres du gouvernement et du corps diplomatique ont répondu à l'appel de Dosso. Vue l'importance de l'évènement notre grand voisin du Sud à savoir le Nigeria s'est fait représenter par deux sénateurs. Il s'agit de l'ami fidèle du Niger le sénateur Alio Magatakardan Wammako de Sokoto et le sénateur Abubakar Atiku Bagudu de l'état de Kebbi qui ont personnellement effectué le déplacement de Dosso pour être aux côtés du Chef de l'Etat et du gouverneur de la région, M. Moussa Ousmane afin d'être les témoins de la célébration du 57ème anniversaire de la souveraineté internationale du Niger en ce 3 août 2017.
L'évènement a drainé une importante foule au sein du camp de la GNN mais aussi en dehors car, le Chef de l'Etat a reçu un imposant et chaleureux accueil dès son entrée en territoire de la région de Dosso par les populations tout le long de la route jusqu'à sa destination. Indistinctement de l'âge et de toute autre considération, les populations de Dosso sont sorties massivement pour réserver l'accueil de grand jour au Chef de l'Etat. Sur place, au niveau du site retenu pour la plantation d'arbres, la fête battait son plein lorsque les cortèges officiels commençaient à y entrer suivant un ordre protocolaire bien établi.


A son arrivée dans l'enceinte du site, le Président de la République a été accueilli par le ministre de l'environnement et du développement durable, M. Almoutapha Garba avant d'être salué par les honneurs militaires au son de l'hymne nationale. Issoufou Mahamadou s'est ensuite consacré à la tradition bien connue d'aller saluer ses concitoyens anonymes et les officiels venus assister à la cérémonie. Dans la prière d'ouverture dite par un responsable religieux, le gouverneur de la région hôte Moussa Ousmane a souhaité la bienvenue au Président de la République et à l'ensemble des personnalités nationales et étrangères présentes dans sa région. Dosso est fier, Dosso est honoré, Dosso est reconnaissant pour son choix d'abriter la toute première édition de la fête tournante de l'arbre a dit le gouverneur avant de présenter les remerciements des populations au Président de la République. Selon lui, ce choix est une marque de plus de l'attention particulière qu'accorde le Chef de l'Etat à la région de Dosso. C'est, a t-il rappelé pour justifier la joie des dossolais, Dosso qui a eu le privilège d'accueillir la première fête tournante de la République de la 7ème République 2014, c'est aussi cette région-là que le Chef de l'Etat a choisi pour lancer l'édition tournante de la fête de l'arbre.
Le gouverneur Moussa Ousmane a salué la présence du Nigeria à travers ses deux sénateurs et leurs délégations ainsi que le Bénin, deux pays frères que seules les frontières artificielles séparent, des amis que tout unit a-t-il souligné. Evoquant la question de l'environnement, M. Moussa Ousmane a indiqué que la région qu'il dirige est une zone pluvieuse, une zone boisée dont certaines localités quasi-forestières mais elle n'échappe hélas pas au changement climatique et ses effets néfastes sur l'environnement, les productions agricoles. La région de Dosso subit des fortes pressions anthropiques mettant à rude épreuve sa flore. Pour lui, le choix du Dosso pour abriter la fête nationale de l'arbre est un choix amplement justifié qui explique à quel point le Chef de l'Etat a la claire conscience qu'il faille agir vite pour endiguer le phénomène anthropique et redonner à la région la place environnementalequi était la sienne en impliquant les populations dans la régénération et gestion de leurs terres.
Au nom de ces populations, le Gouverneur Moussa Ousmane a promis au Chef de l'Etat que ses administrés s'engagent non seulement à planter des arbres à travers toute la région, mais aussi à entretenir ceux plantés par le président Issoufou Mahamadou ainsi que toutes les personnalités. Le paysan de Dosso est un citoyen sensibilisésur les enjeux environnementaux et a fait de la plantation d'arbre un acte, un geste quotidien ancré dans les habitudes a dit le gouverneur de la région de Dosso. Les différents projets mis en œuvre ont permis la plantation des centaines de milliers d'arbres, la régénération et le reverdissement des milliers d'hectares des terres à travers l'ensemencement d'herbes et la réalisation des kilomètres de bande pare-feu.
Promettant de renforcer et de pérenniser les acquis, le gouvernement a exhorté ses administrés à planter et à entretenir le maximum d'arbres pour apporter leur contribution à la lutte contre la désertification. Le ministre de l'environnement et du développement durable a prononcé une importante allocution. (Lire l'intégralité). La phase d'allocution a laissé place à la remise des prix du concours national de lutte contre la désertification dont les résultats ont été délibérés la veille lors de la soirée de gala de la nuit écologique. Le Chef de l'Etat a remis le premier prix ou prix du Président de la République remporté par M Abdourazak Alou, un producteur de rôniers de Dioundiou. Le récipiendaire a empoché la somme de 3 millions F CFA.
Le prix du président de l'Assemblée Nationale d'une valeur de 2,5millions a été remporté par M. Sayabou Allassane qui a reçu des mains du Président Ousseini Tinni son chèque. Le 3ème prix ou prix du Premier ministre de 2 millions est allé à M Haladou Amadou, un producteur de palmiers doum de Zangon Yabi dans le département de Mayahi qui a reçu son chèque des mains du parrain du prix. Le 4ème prix dénommé prix du ministre de l'environnement a choisi le chemin de Tchirozérine. C'est M. Joulia Moussa Michel qui l'a obtenu grâce à son site de régénération naturelle assistée RNA. Il rentrera au bercail avec son chèque de 1,5million F CFA qui lui a été remis, à tout seigneur tout honneur, par le premier forestier du Niger. Le moment tant attendu fut sans doute la plantation d'arbre que le Président de la République a lancé, suivi du Président de l'Assemblée nationale, du Premier ministre et des deux sénateurs nigérians. (Lire en page 9 l'intégralité du discours du ministre de l'Environnement et du Développement Durable).

Zabeirou Moussa(onep)

05 août 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique