Forfait Albarka

Journée d’information parlementaire sur les activités de l’Agence UA 2019 : Les députés nationaux informés sur l’évolution des préparatifs de l’évènement

Journée d'information parlementaire sur les activités de l'Agence UA 2019 : Les députés nationaux informés sur l'évolution des préparatifs de l'évènementLes travaux en séance plénière de la deuxième session ordinaire au titre de l’année 2017 dite session budgétaire se poursuivent activement à l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Hier, le quatrième vice-président de l’Assemblée nationale, honorable Idi Souley a présidé la session d’une journée d’information sur les activités de l'Agence nationale pour l'organisation de la 33ème session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l'Union africaine (Agence UA 2019) à Niamey. Au cours de cette journée, le Directeur général de l’Agence, M. Mohamed Saidil Moctar a présenté un exposé sur les activités de cette structure. Cette session s’est déroulée en présence du président du comité d’organisation de l’UA 2019, le ministre directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou. 

Le Directeur général de l’Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence de l’Union Africaine Niger 2019 (UA 2019) M. Mohamed Saidil Moctar a présenté d’abord ladite agence avant d’expliquer les objectifs de la rencontre avec les parlementaires. Cette journée parlementaire dit-il vise à demander non seulement leur appui, mais aussi celui de l’ensemble des Nigériens pour une meilleure organisation de l’événement. En présentant les résultats de leurs activités et l’évaluation des besoins, il ressort que le Niger a les capacités d’accueillir le sommet de 2019 à Niamey. Le Directeur général a ensuite rappelé que, pour l’organisation d’un tel évènement, il est nécessaire d’avoir plusieurs niveaux,  à savoir  la création d'une agence ;  la mise en place d'un comité ; les moyens techniques et financiers ;  l'implication de tous les ministres ;  les réunions périodiques avec le Président de la République etc. « Si les parlementaires adhérent à cette politique, on peut dire que la réussite est une garantie »,  a-t-il déclaré,  avant de souligner que l'organisation de cet évènement est l'engagement du Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, vis à vis de ses paires  lors de la 25ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine. Ainsi, il est jugé nécessaire la mise en place d’une structure qui sera conduite par des gens capables et aguerris à leurs tâches.

En ce qui concerne le gouvernement, le ministre Mohamed Saidil Moctar a dit que, des agents sont mis à leur disposition pour mener le travail. « Nous remarquons l’engagement de ces agents à faire de cet évènement une réussite », a-t-il relevé, avant d’ajouter que, l’organisation a besoin de 112 cadres pour la formation des comités sectoriels. «Nous avons fait l'état de lieu de nos besoins. Nous avons trouvé 20 projets dont la construction d'un centre de conférence, celle d’une cité de l'Union africaine, la modernisation  de l'aéroport international Diori Hamani de Niamey avec un terminal, la construction des voiries, la formation des ressources humaines surtout les agents de protocole etc. », a poursuivi le ministre Mohamed Saidil Moctar.

Tous ces travaux, poursuit-il, seront effectués sans aucun financement de l’Etat du Niger. L’Agence est obligée d’aller vers le secteur privé pour mener les travaux avec l’esprit de "construire, gérer et transférer". Toujours dans les stratégies de cette organisation, l’agence applique  ‘’la Coopération bilatérale’’. Entres autres projets il y a celui de l'aéroport de Niamey qui sera rénové avec le partenariat public-privé et de la salle de conférence d'un coût global estimé à 30 milliards de francs CFA,  d’une capacité d’accueil de 2000 à 3000 places. Il faut noter que l'emplacement est déjà identifié à savoir la cité des finances. Il y aura également la rénovation des hôtels et constructions de centre de commerce.

Après son pertinent exposé, les députés ont été édifiés sur le sujet. Ainsi le député

Koroney Massani a fait une proposition pertinente en demandant aux organisateurs de l’évènement de prendre en compte l’aspect de la gouvernance de l'Internet qui a beaucoup de difficultés. Quant au député Soumana Hassane, il ne doute pas de la participation de l'Union Africaine dans  cette 33ème conférence. Quant à l’honorable Lamido Moumouni,  il  a félicité le Directeur général de l’Agence et son équipe pour le travail abattu. Il a souhaité que  les populations de Niamey soient impliquées dans la mobilisation à travers le recrutement des ouvriers, l’attribution des marchés sans tenir compte de considération politique. «Il faut impliquer les populations de Niamey en organisant des séances de salubrité afin d’assurer l'hygiène et l'assainissement, parce que, quelque soit la beauté d'un building, sans la salubrité, je pense que, c’est inutile », a-t-il déclaré.

Enfin, les parlementaires ont saisi l’occasion pour  comprendre les défis qui attendent le Niger pour la réussite de ce grand évènement. Pour M. Ouhoumoudou Mahamadou, ministre directeur de Cabinet du Président de la République, les parlementaires n’ont aucun doute sur la capacité du Niger à organiser cet évènement en 2019.  Il a relevé que les parlementaires se sont engagés à apporter leur contribution dans l’organisation de l’évènement. «Cet exercice d’information va continuer, il ne s’arrêtera pas avec les parlementaires, il avait commencé par le gouvernement. Nous irons également vers le grand public, déjà, le 21 octobre prochain, il y aura le lancement des activités de la communication de l’Agence », a-t-il conclu.

 Seini Seydou Zakaria(onep)

19 octobre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique