Forfait Albarka

Après les fracassantes déclarations de Sanoussi Jackou : les partisans du Président Issoufou en colère contre Bazoum...

Après les fracassantes déclarations de Sanoussi Jackou Les partisans du Président Issoufou en colère contre Bazoum...Quelle mouche a piqué le « vieux » Sanoussi Jackou pour qu’à l’occasion du deuxième anniversaire du MPR-Jamhuriail tienne les propos suivants en s’adressant à Albadé Abouba : « vous serez Premier ministre du président de la République Monsieur Bazoum » ? Difficile de déterminer avec exactitude les véritables motivations du président du PNA Al’oumma, Conseiller spécial du président de la République Issoufou Mahamadou. Si pour les uns, il a juste prononcé des paroles en l’air, d’autres pensent qu’il a été sollicité pour faire ce spectacle. Par qui ? Pour le compte de qui ? Bazoum lui-même ? Difficile à croire. Les proches du Président Issoufou ? En toute logique non. Si ces questions restent sans réponses, une certitude tout de même : ces déclarations n’ont laissé personne indifférente, ni l’opposition, ni l’opinion publique, ni la majorité encore moins le sérail du chef de l’État. Dans ce dernier groupe, nos sources indiquent que ces paroles du « vieux » Sanoussi ont été mal perçues.

Le Président Issoufou n’a pas encore dit son dernier mot quant à celui qui le succédera moins encore s’il est prêt à s’en aller après ses deux mandats constitutionnels. D’ailleurs, même la première Dame Malika Issoufou n’a pas dit si elle est fatiguée ou non de diriger sa fondation dont la durée de vie est intimement liée à la gestion du pouvoir d’État par son époux. Donc comment, un membre du cabinet présidentiel, Conseiller du chef de l’État, ayant une voix presque officielle peut-il tenir de tels présages ? S’étonne-t-on à la présidence. Certains y voient un coup de poing sous la ceinture orchestré par le président du parti au pouvoir PNDS-Tarayya. A quel dessein ? Peut-être rappeler au président Issoufou qu’il y a son dauphin naturel qui attend de connaître sa position et ses intentions sur son sort.

Les tenants de cette hypothèse en veulent donc, naturellement, à Bazoum Mohamed.

Ce dernier ne doit pas se faire trop d’illusions. Le seul fait que le Président Issoufou s’octroie plus de 8 milliards pour sa seule sécurité dans le budget 2018 laisse transparaître ses intentions. Au pire des cas, c’est-à-dire, s’il n’arrive pas à se maintenir, il choisira quelqu’un de plus docile et surtout de plus « sûr » que Bazoum pour protéger ses arrières. C’est en ce sens qu’il faut peut-être comprendre la colère des proches du président de la République suite à la « prophétie » de Sanoussi Tambari Jackou.
La messe est-elle définitivement dite pour Bazoum Mohamed ?

Ibrahim.A

20 octobre 2017
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

Politique