Forfait Albarka

AMEN-AMIN : Mohamed M’barek exclu des rangs du Parti de Ladan Tchiana !

AMEN-AMIN : Mohamed M’barek exclu des rangs du Parti de Ladan Tchiana !Le week-end dernier, le directoire politique du parti AMEEN–AMIN s’est réuni à l’effet d’examiner quelques aspects de la vie de ce parti dont on se rappelle que le président vient de quitter l’équipe gouvernementale dans laquelle il occupait le prestigieux poste de ministre d’Etat. Et les observateurs croyaient logiquement que la situation consécutive au départ de son président allait être appréciée par l’organe de décision d’AMEEN-AMIN. Sauf que dans les rangs de ce parti, les préoccupations furent autres. Il s’agissait notamment d’apprécier et décider du sort d’un militant un peu trop subversif pour ne pas dire troublant de ce parti en la personne du sieur Mohamed M’Barek, transfuge du Moden Lumana Africa vers AMEEN-AMIN. Du sieur M’Barek et pour vous rafraîchir la mémoire, nous évoquerons cette petite histoire de cannibalisme entre à l’époque deux membres influent du parti de Hama Amadou alors qu’il était président de l’Assemblée Nationale (Premier mandat ou alors Renaissance Acte1 d’Issoufou Mahamadou). Une banale altercation avait alors opposé deux proches de Hama Amadou à savoir le sieur Salah Habi Mahamadou et un certain Mohamed M’barek, lui-même militant du Moden de la section de Tahoua. Elle a pu intervenir pour des futilités et les hommes en sont même venus aux poings, lorsque Salah Habi en bon Ba’Adaré s’empara de la jambe de son alterego, l’arracha et voulait projeter au sol, telle une séquence de lutte traditionnelle (Kokowa). M’Barek, qui n’avait pas d’autre le choix, s’est cru dans l’obligation de…mordre l’oreille de Salah Habi. Un geste qui rappelle l’attitude d’un grand footballeur contemporain évoluant au FC Barcelone, Louis Suarez, surnommé « le cannibale », en raison de sa maladroite tendance à morde tout celui qui se met au travers de son chemin. Comme quoi, Suarez et M’Barek sont de la même trempe.

Comment l’intrépide Salah Habi pouvait-il alors échapper à la morsure de son oreille. Mais, ce n’est plus de cela qu’il s’agit dans les rangs d’AMEEN-AMIN. En effet, le sieur M’Barek était surveillé depuis quelques temps, sans le savoir et il s’employait à mettre à mal les intérêts de sa propre formation politique. En termes clairs, M’barek roulerait pour des intérêts contradictoires ou alors différents de ceux de son parti politique. Plusieurs fois mis en garde, il refusait d’obtempérer et n’en faisait qu’à sa tête, les raisons de son au dace étant son appartenance à la grande section d’AMEEN-AMIN de Tahoua. Sauf que M’Barek ne pouvait prétendre être plus malin que tous les autres d’AMEEN-AMIN. C’est par simple calcul qu’ils ont alors décidé d’arrêter le train de M’Barek. Le sort de celui-ci fut scellé en pratiquement une heure d’horloge lorsque les membres du bureau politique national d’AMEEN-AMIN ont abordé son cas. Ils ont décidé de son exclusion pure et simple des rangs de leur formation politique. M’Barek peut donc aller voir ailleurs et ne pourra plus se prévaloir de casquette de militant d’AMEEN-AMIN. Soit une belle gifle à l’endroit d’un militant indiscipliné et jugé prétentieux pardessus les bords ! Amadou El hadj Moussa

AMEN-AMIN : Mohamed M’barek exclu des rangs du Parti de Ladan Tchiana !

 

15 novembre 2017
Source : L'Actualité

Imprimer E-mail

Politique