Forfait Albarka

Société civile : où sont les agresseurs de Nouhou Arzika ?

Société civile : où sont les agresseurs de Nouhou Arzika ?« Amally » (le dromadaire !) ainsi que l’a surnommé un ancien chef d’Etat que l’intéressé lui-même apprécie, n’est pas prêt d’oublier le traitement particulièrement corsé qu’il a subi dans la matinée du 29 octobre 2017, dans les environs de la place Toumo, alors qu’il discutait des détails de la manifestation que lui-même et ses autres camarades de société civile projetait d’organiser. En effet, Nouhou fut surpris d’être pris en « sandwich » par des individus enragés et ne voulant rien comprendre. Ne sachant pas à qui il avait manifestement en face, Nouhou conformément à son tempérament chercha alors à insister pour voir plus clair. Rien n’y fit ! Sauf l’agressivité manifeste de ceux d’en face qui semblent attendre une belle occasion pour régler ses comptes à Nouhou. Mais lui-même dans les envolées verbales qu’on lui reconnait ne semblait pas voir la réalité d’en face : Les gens qu’il avait en face n’étaient pas raisonnables. Mieux, ils voulaient agir vite….

C’est donc dans les minutes qui suivirent que les loubards du jour se sont jetés sur Nouhou pour le rouer de coups. N’étant pas seul, il sera aidé par ses amis du MPCR, d’où il réussira à sauver sa peau et surtout son intégrité physique. Il l’aura échappé belle ! Imaginez un peu qu’il ne puisse pas bénéficier de l’intervention de ses amis du MPCR….Nouhou allait certainement vivre un mauvais quart d’heure. Aujourd’hui, plus de deux semaines après les faits, l’on ne sait toujours rien de la horde humaine qui voulait « casser » du Nouhou Arzika. Qui sont-ils en définitive et pour le compte de qui voulaient-ils agir en conséquence ? De toutes les façons, ils étaient d’avoir le moindre intérêt avec la marche se projetait en ce moment là. De même qu’il ne soit pas superflu de chercher à connaitre leurs motivations du jour. L’on ne peut que retenir que les fameux hooligans ont tenté un « truc musclé », mais la chance ne leur a pas souris. Nouhou aura donc eu de la simple baraka. Juste un petit hasard qui lui a fait échapper à un lynchage programmé. Il ne serait pas de trop, rien que pour des questions d’ordre public, de chercher à les débusquer pour leur demander des comptes. Mais, la question devrait à notre sens, préoccuper Nouhou en personne plus que quiconque. Il revient à « Amally » de rechercher des agresseurs de la matinée du 29 octobre. C’est aussi lui, qui doit porter plainte contre « x ». Nous observons tout simplement pour ensuite en déduire nos conclusions !

Amadou El hadj Moussa

15 avril 2017
Source :

Imprimer E-mail

Politique