Le Président Issoufou Mahamadou a pris part à la Conférence de financement du Partenariat Mondial pour l’Education, à Dakar (Sénégal) : Revitaliser le financement de l’éducation dans le monde pour transformer les résultats scolaire

Issoufou Macron Macky Kabore DakarLe Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part, le vendredi 2 février 2018, à Dakar, au Sénégal, à la Conférence de financement du Partenariat Mondial pour l’Education, co-présidée par les Présidents Macky Sall du Sénégal et Emmanuel Macron de France. Cette conférence, tenue au Centre International de Conférence Abdou Diouf de Dakar (CICAD), a réuni les dirigeants du monde entier dont une dizaine de Chefs d’Etat africains pour débattre de la crise de l’éducation et s’engager « à revitaliser le financement de l’éducation dans le monde et à transformer les résultats scolaires et les opportunités pour des millions d’enfants.»

La Conférence de financement du Partenariat mondial pour l’éducation « Un investissement pour l’avenir » s’est tenue en présence notamment de Mme Julia Gillard, présidente du Conseil d’administration du Partenariat Mondial pour l’Education (PME) et ex-Premier Ministre de l’Australie, des entrepreneurs, des philanthropes, des leaders de la société civile et des ambassadeurs de la cause de l’éducation.

Dans un discours devant les participants à cette rencontre, le Président Issoufou Mahamadou a affirmé que l’éducation est au centre du Programme de renaissance du Niger que le Gouvernement met en œuvre avec beaucoup de succès depuis bientôt sept (7) ans, en dépit des défis sécuritaires auxquels nous sommes confrontés.

Le programme de renaissance s’est fixé pour objectif l’école gratuite et obligatoire jusqu’à l’âge de seize (16) ans, a dit SEM Issoufou Mahamadou, précisant que cet objectif « répond également à un impératif social : l’école doit être un ascenseur social pour tous les enfants. »

Le Chef de l’Etat a souligné que l’ambition du Niger concerne également la formation professionnelle et technique et l’enseignement supérieur. Le Niger s’est fixé un objectif ambitieux de mobilisation de ressources internes en faveur de l’école, a déclaré le Président de la République, « mais en dépit de cette détermination, il fait face à une insuffisance de ressources pour réaliser son programme d’éducation et de formation. » ......Pour lire la suite abonnez- vous

05 février 2018
Source : http://www.lesahel.org/


Lesahel.ne

Imprimer E-mail

Politique