Visite d’amitié et de travail de Mahamadou Issoufou à Paris Mahamadou Issoufou tire sur….Mahamadou Issoufou

Visite d’amitié et de travail de Mahamadou Issoufou à Paris Mahamadou Issoufou tire sur….Mahamadou IssoufouInvité en France pour une visite d’amitié, Mahamadou Issoufou n’a jamais été aussi mal inspiré en parlant des questions d’actualité. Mal inspiré certainement, mais également sans arguments valables, il a été livré à la presse française qui l’a défait, mine de rien.

Sans réponses convaincantes, avalant régulièrement sa salive, signe de trouble et d’embarras, Mahamadou Issoufou a tergiversé, opposant des réponses abracadabrantes à des questions gênantes. Ainsi, interpellé sur l’incarcération des acteurs de la société civile, il avance d’abord, sans gêne, qu’ils voulaient manifester à minuit et que cela serait inadmissible, aussi bien en France, en Italie qu’aux États Unis. N’est-ce pas ridicule ? Si, car, la France, on le sait, a connu ses « Nuit Debout » et autres manifestations nocturnes. Pire, après un serment sans aucune importance, l’homme ayant habitué son monde avec des professions de foi, il affirme qu’il y a deux catégories de société civile au Niger : une qui serait prodémocratique, entendez ceux qui sont logés à la présidence, au Cabinet du Premier et à l’Assemblée nationale, et une autre d’essence putschiste dont les ténors, abracadabra, auraient combattu tous les régimes démocratiques. L’homme s’est tellement emmêlé les pinceaux qu’il n’est pas exagéré de dire que Mahamadou Issoufou tire sur ….Mahamadou Issoufou. Sa prestation devant la presse française, des plus médiocres, est le résultat, semble-t-il, des entretiens qu’il a eus avec diverses personnalités françaises ; des entretiens qui l’ont d’autant perturbé que la teneur des messages hexagonaux ne sont pas pour lui plaire.

En attendant de savoir ce qu’il a engrangé au cours de ce séjour français des plus cauchemardesques, selon une source fiable, Mahamadou Issoufou va se refaire une santé du côté de Bordeaux, la ville de son ami Marcel Escure, l’ambassadeur français controversé. Il prendra part à une conférence de l’OHADA dont il est l’invité exceptionnel et ne rentrera à Niamey, probablement, qu’à la fin de la semaine.

12 juin 2018
Publié le 04 juin 2018
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

 

Imprimer E-mail

Politique