Communiqué de presse du Bureau Politique National du Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine - MODEN FA LUMANA AFRICA

images/Moden-Fa-Lumana-declaration-.jpgLe Bureau Politique National du Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine - MODEN FA LUMANA AFRICA- a pris connaissance, sans surprise, du contenu de l’arrêt N° 04/CC/ME du 19 juin 2018, constatant la déchéance de Monsieur Hama AMADOU de sa qualité de membre de l’Assemblée Nationale.
Sans surprise, car lorsqu’on parle de Hama AMADOU et de ses camarades politiques, le droit fait la part belle à l’injustice.
En effet, il vous souviendra que malgré l’arrêt N° 002/CC/ME du 19 janvier 2016, déclarant éligible aux élections présidentielles de 2016 S.E.M Hama Amadou fut maintenu en prison à Filingué sans que cela n’émeuvent ceux qui doivent veiller à son application.
Nonobstant l’arrêt N° 012/CC/ME du 16 mars 2017, portant validation et proclamation des résultats définitifs des élections législatives du 21 février 2016, le député Hama AMADOU na jamais jouit des avantages attachés au mandat parlementaire.
Au surplus, quel sort les juges de la Cour Constitutionnelle réservent-ils à l’arrêt N° 003/CC/MC du 30 juin 2017, relatif au cas de condamnation par contumace ?
Il est donc clair qu’il s’agit là d’une machination politicienne ourdie par Monsieur Issoufou MAHAMADOU et des juges aux ordres pour se débarrasser d’un redoutable adversaire.


Le MODEN-FA LUMANA AFRICA dénonce et condamne, une fois de plus, cette machination d’un autre âge.
Le MODEN-FA LUMANA AFRICA réitère tout haut que S.E.M Hama AMADOU est son unique candidat aux prochaines élections présidentielles. Quiconque voudra l’empêcher trouvera le MODEN-FA LUMANA AFRICA, ses militants et sympathisants sur son chemin.
Que les ennemis de notre peuple sachent que le MODEN-FA LUMANA AFRICA ne fera aucune concession quant à la défense de la justice, de la démocratie et des valeurs de la République.
Nous demeurons sereins et appelons les militantes, les militants, sympathisantes et sympathisants de rester vigilants et mobilisés.
Qu’ALLAH, le Tout Puissant, veille sur notre peuple et qu’il repende Sa Miséricorde sur notre pays, le Niger.
Fait à Niamey, le 23 juin 2018.

Le Président par intérim
Oumarou NOMA

Imprimer E-mail

Politique