A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat préside la réunion du comité d’orientation de la mise en œuvre de l’Initiative 3N

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé hier matin dans la salle du Conseil des ministres, la 17ème réunion du comité interministériel de suivi et de la mise en œuvre du programme de l’Initiative 3N (CIO). La réunion s’est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, de plusieurs membres du gouvernement et les responsables du Haut Commissariat à l’initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens). A l’issue de la réunion, le Haut commissaire à l’initiative 3N, M. Ali Bety a tenu un point de presse pour éclairer l’opinion publique sur les points discutés à la rencontre.

Selon lui, la 17ème réunion a discuté de trois points saillants dont l’état de mise en œuvre des recommandations de la dernière réunion du CIO tenue le 19 avril 2018. Il ressort de ce point précis que sur les huit (8) recommandations, deux (2) seulement ne sont pas totalement mises en œuvre. Elles ont été reconduites pour la prochaine période.

Le deuxième point porte sur l’évolution de la campagne agro-sylvo-pastorale où le constat a été fait qu’en début du mois de juin, les pluies ont commencé. Près de 12 000 villages sur les 13 000 agricoles que compte le pays ont semé. Quant au pâturage, il a commencé dans les zones pastorales, mais avec un peu de retard. Concernant l’abreuvement des animaux, les mares commencent déjà à être rechargées. La situation phytosanitaire fait observer des attaques des sautereaux et d’autres types de parasites sur les cultures de mil. Selon M. Ali Bety, les services de la protection des végétaux sont déjà mobilisés à apporter des réponses les plus adéquates. Il a été également question du prix des céréales qui ont connu une baisse sensible sur le marché comparativement à l’année dernière au même moment.

A la suite de la présentation, «le gouvernement a instruit les ministres d’aller sur le terrain afin de faire le premier suivi de l’installation de la saison des pluies pour être en contact avec les populations», a-t-il dit.

Quant au troisième point, il concerne le suivi du programme de la renaissance sur les trois priorités dont le point est fait sur les indicateurs à savoir la maîtrise de l’eau sur l’évolution agro-sylvo-pastorale; les programmes de restauration des terres et reboisement ; mais aussi la maison du paysan. « Nous avons passé en revue les progrès sur les trois indicateurs. C’était déjà les programmes les moins financés dans le cadre du plan d’action 2011-2015. Ils ont été reconduits pour 2016-2020. Il faut dire que les réalisations restent encore faibles», a-t-il expliqué.

Ali Bety a enfin souligné que la décision de la 17ème réunion du comité interministériel de suivi et de la mise en œuvre du programme de l’Initiative 3N (CIO) a recommandé de mobiliser davantage le financement du budget national, mais aussi celui des partenaires techniques et financiers pour rehausser les indicateurs de ces trois programmes.

« Une recommandation forte était sortie de cette réunion qui demande d’inscrire dans la loi de finances 2019 des ressources suffisantes pour étudier l’ensemble des ouvrages qui doivent être réalisés afin d’atteindre les mille (1000) dans les zones pastorales. L’instruction ferme a été donnée par la réunion. Donc, une ligne de fonds doit être créée dans le budget de 2019 du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage pour mener les études de faisabilité de ces ouvrages», a-t-il conclu.

Seini Seydou Zakaria(onep)

13 juillet 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique