Atelier des administrateurs et utilisateurs de la base de données des niveaux central et déconcentré : Pour une exploitation rationnelle et efficiente des données sur les ressources humaines

Le Secrétaire général du ministère de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues nationales et de l’Education civique, M. Yahouza Ibrahim a présidé hier matin au Palais du 29 juillet, l’ouverture des travaux de l’atelier des administrateurs et utilisateurs de la base de données des niveaux central et déconcentré. Cette initiative du ministère en charge de l’Enseignent primaire avec le soutien de CAPED/UNESCO entre dans le cadre de sa vision à moderniser et rationnaliser la gestion des ressources humaines.

Au cours de cette journée, les administrateurs et utilisateurs de la base de données des niveaux central et déconcentré ont été formés sur cette thématique de gestion des données. A l’ouverture des travaux, le Secrétaire général du ministère de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues nationales et de l’Education civique a rappelé que la base de gestion informatisée des ressources humaines du ministère, objet de la présente formation, découle de l’ambition de son ministère à moderniser et rationnaliser la gestion des ressources humaines. En effet, «la base de données est un outil permettant de stocker et de retrouver l’intégralité de données ou d’information structurées à temps réel. Elle a l’avantage d’être localisée dans un même lieu et sur un même support informatisé. La base de données est donc au centre des dispositifs informatiques de collecte», a expliqué M. Yahouza Ibrahima.

Yahouza a ajouté que la Direction des ressources humaines (DRH) dudit ministère a utilisé pendant de nombreuses années une base de données sous Dbase4. «La cellule informatique conserve le pouvoir exécutif d’enregistrement et de modification des données » dit-il. Récemment, a-t-il poursuivi, l’UNESCO à travers son projet CAPED, a financé la mise à jour de la base de données en passant de l’environnement Dbase4 à un environnement SQL server. Ainsi, «cet atelier vise la formation des administrateurs et utilisateurs de la base de données des niveaux central et déconcentré au manuel utilisateur de l’application», a-t-il précisé, tout en invitant les participants à utiliser et manipuler la base tout au long des travaux pratiques.

Mamane Abdoulaye(onep)

24 juillet 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique