Issoufou lâche Paris pour Moscou ?

 Issoufou lâche Paris pour Moscou ?La problématique du fonctionnement du G5 Sahel amène le président en exercice de cette force de lutte contre le terrorisme à scruter tous les horizons. De Paris à Washington. Aujourd’hui, Issoufou Mahamadou semble ne pas être satisfait des promesses et la manière dont l’Occident voudrait que les choses soient conduites. C’est pourquoi, il se tourne vers Moscou. À cet effet, selon « La Lettre du Continent », le Président Issoufou sollicite son homologue russe pour accélérer la mise en place du G5 Sahel. Pour LC, non sans soulever l’ire du camp occidental. Selon la Lettre du Continent, Issoufou Mahamadou espère convaincre Moscou de participer à cette force conjointe qui malgré une foultitude de déclarations, ce dispositif pèche par un manque de moyens financiers et matériels. Selon toujours le journal, Issoufou devait se rendre à Moscou du 13 au 15 juillet dernier sur une visite calée mais annulée à la dernière minute. Et c’est Maman Sambo, le secrétaire permanent du G5 qui était à Moscou en avril dernier en éclaireur. Mais, comme l’appétit vient en mangeant, Issoufou pourrait peut-être demander à Moscou de venir installer une base militaire au Niger. En tout cas, pour la Lette du Continent, le Niger compte demander à Moscou et à Pékin de cofinancer le projet du train trans-sahélien. Le journal, dans son N° 764 du 18 juillet 2018, indique d’ailleurs que l’ambassadeur de la fédération russe au Niger, Alexey Doulian, suit particulièrement cet agenda. Il souligne par ailleurs que Mahamadou Issoufou entend demander à la partie russe d’influer auprès de Washington pour placer le G5 Sahel sous le commandement de MINUSMA. Une mesure qui se heurte aux vetos français et surtout américains. ( Source : LC n° 764 du 18 juillet 2018 ) 

29 juillet 2018
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique