Orange Money 300%

A la Primature : Séminaire gouvernemental sur les principes fondamentaux de la protection sociale au Niger

Brigi protection sociale NigerUn séminaire gouvernemental sur les principes fondamentaux de la protection sociale au Niger s'est tenu hier à la primature en présence du Premier Ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini. L'objectif assigné à cette rencontre qui a regroupé les membres du Gouvernement, les partenaires techniques et financiers, les experts et les consultants, est d'amener les membres du Gouvernement à comprendre les enjeux, les forces et les faiblesses de la démarche adoptée par le Niger en matière de protection sociale et ce qu'ils peuvent amener comme vision globale et correction pour le futur.
A l'ouverture des travaux, le ministre en charge de l'Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, M. Mohamed Ben Omar, a rappelé que le Niger a adopté depuis 2011 une politique nationale de protection sociale où plusieurs acteurs (l'Etat, partenaires extérieurs, société civile), se sont retrouvés dans un forum en 2013 pour
décliner cette vision. Cette démarche, a ajouté M. Mohamed Ben Omar, a amené ces acteurs à mettre en place un certain nombre de structures qui ont abouti à la conception de la loi portant principes fondamentaux de la protection sociale, promulguée par le Président de la République le 27 avril dernier. « La vision que nous sommes en train de faire pour le Niger, est une vision partagée de par le monde et repose sur cinq (5) axes que sont : la sécurité alimentaire, le cycle de vie ; l'éducation ; la santé et la résilience de la population», a-t-il résumé.
Aujourd'hui, a expliqué le ministre en charge de la Protection Sociale, la sécurité alimentaire est l'une des priorités des autorités nigériennes, comme l'atteste l'Initiative 3N du Programme du Président de la République qui a bâti une démarche opérationnelle expliquant comment le Nigérien doit se prendre en charge. Et tous ces décideurs ont compris qu'il y a un travail de coordination, de synergie et de mise en action à faire. A cet effet, a souligné M. Mohamed Ben Omar, un certains nombres de comités seront bientôt installés. Il s'agit : d'un comité d'orientation institutionnel de la protection sociale qui est présidé par le Premier Ministre, un comité technique qui est présidé par le Secrétaire général du Ministère de l'Emploi, du Travail et de la Protection Sociale et un comité de pilotage en charge de la mise en œuvre de cette politique de protection sociale.


Et on ne peut le faire qu'avec une vision globale et opérationnelle, basée sur des décrets, des arrêtés qui définissent le champ d'action de chacun des acteurs. Aussi a-t-il estimé, le vote de cette loi suppose que le Niger est rentré de plain pied dans une démarche basée sur le droit. «Notre pays n'est plus dans le cadre de ces filets sociaux, ou dans cette démarche basée sur l'assistance ou sur l'assistanat, du moment où la Constitution nigérienne stipule très clairement que l'Etat doit protéger les citoyens ; il doit être au secours de ces derniers notamment les plus vulnérables en garantissant l'éducation, la formation et la protection de l'enfant dès l'âge de sept (7) ans », a relevé M. Mohamed Ben Omar.
Il faut également mener unepolitique de travail décent pour résorber le manque d'emploi et assister les personnes affaiblies qui sont à la fin de leur carrière, les prendre en charge en termes de sécurité, d'emploi et de la santé. « Dans les conditions actuelles de notre pays nous sommes censés être tous vulnérables à un moment ou à un autre de notre histoire », a estimé le ministre en charge de la Protection Sociale. « Nous faisons énormément de la protection sociale dans tous les secteurs de la vie nationale, mais de façon éparse, maintenant, il faut aller vers une coordination plurisectorielle de tous les Ministères sectoriels, il faut quantifier cela en terme de volume d'argent injecté et en terme d'indice », a conclu le ministre de l'Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, M. Mohamed Ben Omar.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

1er août 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique