58ème anniversaire de l’indépendance de la République du Bénin : La coopération entre le Bénin et le Niger est excellente, affirme SE Noël Koumba Koussey

La communauté Béninoise à Niamey a célébré hier 1er Aout 2018, le 58ème anniversaire de l’indépendance du Bénin. Les festivités se sont déroulées dans les locaux de l’ambassade du Bénin sous l’égide de l’ambassadeur Noël Koumba Koussey, en présence de plusieurs invités de marque. Au nombre des invités, il y avait la Directrice de cabinet Adjointe du Président de la République du Niger, la ministre déléguée chargée de l’Intégration africaine, les chefs des missions diplomatiques, consulaires et les représentants des organisations internationales accréditées au Niger.

En plus des impressionnantes prestations culturelles, traditionnelles, le contexte de la cérémonie a servi de cadre idéal pour porter un regard non seulement sur la coopération entre le Bénin et le Niger, mais aussi sur la gouvernance du président Patrice Talon, dans ses aspects économiques, sociopolitiques. Ainsi, parlant de la coopération, entre le Bénin et le Niger, l’ambassadeur béninois, a affirmé qu’elle est excellente. Il a cité d’abord, la récente visite de travail du Président Patrice Talon à Niamey, le 6 Avril dernier, lors de laquelle les Chefs d’Etat des deux pays, épaulés des délégations ministérielles ont échangé sur de nombreux projets communs. Il s’agit notamment de la question de la boucle ferroviaire Bénin-Niger-Burkina Faso-Cote d’Ivoire ; du corridor Bénin-Niger, où passent plus de 40% des marchandises destinées au Niger.

L’ambassadeur du Bénin a évoqué le séjour pendant près d’une semaine dans la capitale nigérienne de la nouvelle équipe du Port Autonome à Niamey en Juin 2018, marquée par des rencontres avec les opérateurs économiques et des autorités ministérielles. En termes de réalisation, SEM. Noël Koumba Koussey a mentionné l’inauguration du poste de contrôle juxtaposé de Malanville. On peut ajouter ici, la convention tripartite Bénin-Burkina Faso-Niger relative à la gestion harmonisée des aires protégées du complexe transfrontalier du parc W-Arly-Pendjari dont devait-il rappeler, le Niger a déjà donné son accord.

Par rapport à la gouvernance du président Patrice Talon, a-t-il indiqué, « dès son accession au pouvoir le 6 Avril 2016, elle est orientée vers le sceau des réformes institutionnelles et politiques, la transformation structurelle de l’économie et l’amélioration des conditions de vie des populations en générale ». SE. Noël Koumba Koussey a souligné que beaucoup de ces réformes engagées connaissent de succès indéniables, notamment dans le cadre de la lutte contre la corruption et l’impunité, de la réduction du train de vie de l’Etat, à l’image de la fusion de la police et de la gendarmerie en un seul corps appelé aujourd’hui Police Républicaine. Dans cette logique, l’ambassadeur béninois a aussi partagé sa joie suite à l’inscription du parc W-Arly-Pendjari (2ème parc animalier du continent après celui du Kenya) au patrimoine de l’UNESCO, et au succès du Recensement Administratif à Vocation d’Identification de la Population (RAVIP) « carte Unique à tout faire ».

Par ailleurs, au-delà de la coopération bilatérale, le diplomate béninois s’est aussi félicité du concours remarquable de son pays dans la prise en charge des défis majeurs de la communauté internationale. «La lutte contre le terrorisme constitue une préoccupation capitale pour le Bénin et c’est pour cette raison que l’Assemblée Nationale béninoise a approuvé l’envoi d’un contingent de plus de 200 soldats au Mali en vue de soutenir l’effort de la communauté internationale », a expliqué SE. Noël Koumba Koussey. Aussi, il a souligné l’effort salutaire et solidaire de la République du Bénin, suite à la suppression de visas pour tous les ressortissants des pays africains, désireux de se rendre au Benin, et l’inscription en ligne pour les étrangers non africains. « Le Bénin reste solidaire avec la communauté internationale dans ses perspectives et actions pour la paix, la sécurité, le développement harmonieux des Etats, le progrès social, en vue d’un bien être partagé» a conclu l’ambassadeur Noël Koumba Koussey.

Mahamane Chékaré Ismaël (Stagiaire)

02 août 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique