Lancement officiel des formations des agents du protocole pour l’organisation au Niger de l’UA 2019 : 350 agents de protocole en stage de perfectionnement

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieurs, M. Kalla Ankouraou a procédé hier au lancement officiel d’une série de formations et de renforcement des capacités des agents du protocole. Cette formation entre dans le cadre des préparatifs de la 33ème conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine prévue se tenir en juillet 2019 à Niamey. La formation est organisée par l’Agence UA-Niger 2019, chargée de l’organisation de ladite conférence. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de la ministre déléguée chargée de l’Intégration africaine, Mme Lamido Ousseini Salamatou Bala Goga, du Directeur général de l’Agence UA 2019 et de plusieurs invités.

Ces formations en série vont concerner au total 350 agents de protocole qui seront amenés à assurer convenablement le protocole lors de la 33ème conférence. Selon le ministre Kalla Ankouraou, le premier volet de ce renforcement de capacités portera sur la formation de 118 agents de protocole servant au Ministère des Affaires Etrangères de la Coopération, de l'intégration Africaine et des Nigériens à l'extérieur en qualité de permanents, stagiaires et bénévoles. «La formation d'aujourd'hui se fera en deux vagues de 59 agents par formation pendant 10 jours. Le deuxième volet va concerner 232 agents issus des Ministères, des institutions de la République, des Sociétés d'Etat, des gouvernorats et des agents bénévoles et de liaison qui viennent d'être recrutés. Elle sera suivie d'autres sessions dans les jours à venir », a-t-il déclaré.

Cette session de formation sera assurée par les formateurs nigériens formés par le Royaume du Maroc dans le cadre de la préparation de cette conférence. «La quasi-totalité des participants désignés prouve à suffisance votre engagement et celui de notre département ministériel pour la réussite de cet événement historique pour le Niger. Je sais que vous serez audacieux, imaginatifs, créatifs, que vous ne laisserez pas passer cette opportunité que nous avons de construire ensemble le Niger de demain. Je compte sur vous pour faire de cet atelier une réussite au service d'un beau projet pour notre pays», a dit le ministre Kalla Ankouraou à l’attention des bénéficiaires. Il dit ensuite compter sur le professionnalisme et la détermination des équipes chargées de la formation pour assurer la réalisation de ce projet conformément aux prescriptions du cahier des charges de la conférence de l'Union Africaine.

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur a rappelé que la 25eme session ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union Africaine a retenu le Niger pour abriter en 2019 à Niamey la 33eme session de la Conférence de Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union Africaine. «Ce rendez-vous continental constitue un défi majeur pour notre pays, car c'est la première fois que le Niger va abriter un événement d'une telle envergure» a déclaré M. Kalla Ankouraou, précisant que durant cette rencontre de deux semaines, le Niger devra créer les conditions adéquates de séjour et de travail pour environ cinq mille (5000) participants parmi lesquels une cinquantaine de chefs d'Etats et /ou de gouvernement.

«En acceptant l'organisation de ce plus grand rendez-vous politique africain, le Président de la République SE. Issoufou Mahamadou s'est fixé trois objectifs à savoir : renforcer notre action diplomatique et accroître la visibilité du Niger sur la scène africaine et internationale ; permettre aux opérateurs économiques de tirer profit des retombées de cet événement et renforcer les capacités du Niger en termes d'infrastructures et de savoir-faire et permettre, en cela, à notre pays la   possibilité d'accueillir d'autres événements d'envergure internationale», a expliqué le ministre Kalla Ankouraou. Il a enfin indiqué que l'organisation de cette conférence est non seulement un signe fort de la vitalité de notre diplomatie, mais aussi et surtout une grande opportunité pour notre pays de se hisser au rang des pays en mesure d'organiser de grands événements.

Seini Seydou Zakaria(onep)

29 août 2018
Source :  http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique