Visite de travail et d’amitié du Président de la République à Pékin, en Chine : Raffermissement de liens de coopération entre nos deux pays

C’est aux environs de 10 heures 25 minutes, heure de Pékin, que l’avion présidentiel, le Mont Greboune, a atterri, hier matin sur le tarmac de l’aéroport Beijing International Capital de la République Populaire de Chine, avec à son bord, le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou et la délégation qui l’accompagne. Le Chef de l’Etat a d’abord entamé une visite de travail et d’amitié avant de prendre part au Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la coopération Sino-Africaine, qui se tiendra du 3 au 4 Septembre prochain dans la capitale chinoise.

Dans l’après midi, le Président Issoufou Mahamadou, qu’accompagnent la Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou Mahamadou et les membres du gouvernement, a effectué une visite à l’Académie des Sciences Médicales Traditionnelles Chinoises. A cet effet, le Chef de l’Etat s’est rendu à l’Institut d’Acuponcture fondé en 1951 afin d’apprécier les merveilles de la culture chinoise datant de la nuit des temps. Retenons que dans le cadre de son fonctionnement, l’institut est doté des équipements appropriés contribuant à la formation et à la recherche. Au cours de sa visite, le Chef de l’Etat a demandé aux responsables de l’Institut les principales activités qu’ils mènent, le nombre de pathologies qui sont prises en charge dans le cadre de l’acuponcture, le nombre d’étudiants et enseignants dont ils disposent. L’Institut comprend 40 chercheurs et plus de 50 étudiants. Suivant les explications relativement à l’application de l’acuponcture, le Chef de l’Etat a été impressionné par l’importance de l’acuponcture en général et dans la médecine traditionnelle chinoise en particulier. Après avoir visité l’Institut d’acuponcture, le Chef de l’Etat a également sillonné la clinique d’acuponcture de l’Académie.

Pour rappel, la coopération entre le Niger et la Chine datant de longues années, se renforce davantage à travers des belles initiatives et des actions concrètes dans des secteurs stratégiques contribuant à l’émergence de notre pays. En effet, la Chine est en train d’accompagner les programmes de développement amorcé par le Président de la République, Chef de l’Etat SE Issoufou Mahamadou à travers son programme de renaissance II pour le développement du Niger. Grâce au dynamisme de la coopération sino-nigérienne, l’Empire du Milieu a doté le Niger d’un Hôpital Général de Référence d’une capacité de 500 lits. La construction de ce centre de référence régional a permis à notre pays de réduire de manière significative le coût d’évacuation sanitaire. C’est une opportunité pour les populations nigériennes d’avoir une telle infrastructure pour la prise en charge médicale sur place de certaines pathologies qui ne se faisaient pas avant au niveau national. Sur le plan infrastructurel, la Chine a construit des infrastructures routières qui jouent un rôle important dans la facilitation de la circulation routière. A titre illustratif, on peut citer entre autres, le 2ème échangeur de la place des martyrs ainsi que le 2ème pont et très bientôt un 3ème pont sur le fleuve Niger.

En outre, le Stade Général Seyni Kouncthé de Niamey qui a été construit, accueille des grands événements sportifs à la grande satisfaction des sportifs. La pertinence de notre coopération a également permis au Niger de réaliser un de ses vieux rêve celui de devenir pays producteur de pétrole. On peut aussi noter que la Chine continue à œuvrer pour la formation des cadres nigériens dans des grandes universités ainsi que des instituts de formation en Chine dans divers domaines.

Par ailleurs, la visite de travail et d’amitié entreprise par le Chef de l’Etat et sa participation au Sommet du Forum sur la coopération Sino-Africaine va sûrement contribuer à renforcer davantage la coopération entre le Niger et la Chine et inciter les entreprises chinoises à venir investir au Niger pour l’intérêt de nos pays respectifs dans le cadre du raffermissement des liens de coopération entre le Niger et la Chine.

Concernant le Sommet du Forum sur la coopération Sino-Africaine, la République de Chine en tant que partenaire stratégique de l’Afrique a réaffirmé sa volonté d’accompagner le développement de l’Afrique en général et celui de l’industrialisation en particulier dans le cadre du partenariat sincère et gagnant-gagnant. Cet engagement de la Chine à travers la coopération sino-africaine a été réaffirmé par le Président de la République Populaire de Chine, SE Xi Jinping, lors du dernier Sommet sino-africain qui s’est tenu à Johannesburg en Afrique du Sud en décembre 2015. Le Président chinois a, au cours de ce Sommet indiqué que pendant la période 2015-2018, la Chine et l’Afrique vont se concentrer sur la mise en œuvre de dix (10) grands projets de coopération portant notamment sur l’industrialisation, la modernisation agricole, les infrastructures, les finances, la croissance verte, le commerce et la facilitation des investissements, la réduction de la pauvreté , la santé publique, la culture, la paix et la sécurité. SE XI Jinping a aussi annoncé au cours du Sommet de l’Afrique du Sud, la fourniture de 60 milliards de dollars de soutien financier. Trois (3) ans après Johannesburg, les deux (2) parties vont certainement dresser le bilan de ce qui a été réalisé afin de poursuivre leur coopération portant sur des nouvelles visions profitables aux populations sino-africaines.

Le Chef de l’Etat est accompagné dans ce déplacement de Hadjia Aïssata Issoufou Mahamadou Première Dame ; de M. Foumakoye Gado, ministre du Pétrole ; de Kalla Ankouraou, ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur ; de Mme Kané Aïchatou Boulama, ministre du Plan ; de M. Waziri Maman, ministre des Domaines, de l’Urbanisme et du logement ; de M. Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la promotion du Secteur Privé ; de Mme Amina Moumouni, ministre de l’Energie ; et de Mme Ousseini Hadiza Yacouba, Directrice adjointe de cabinet du Président de la République.

De notre envoyé Spécial Laouali Souleymane (onep)

31 août 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer