Lancement officiel de l’opération Niamey verte et propre : La Fondation Tattali-Iyali ambitionne avec l’appui de ses partenaires de reboiser six (6) artères de la capitale

Après la rénovation de la mosquée de grandes prières de Niamey, la Fondation Tattali-Iyali se donne un autre objectif, celui de rendre l’esplanade de ce lieu de culte verdoyant à travers la plantation de 500 arbres fruitiers. Ces derniers seront alimentés suivant un dispositif appelée ‘’ Boosteur de croissance des plantes’’, mis au point par un chercheur Nigérien. C’est la première Dame Dr. Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali-Iyali qui a procédé hier matin au lancement de l’opération dénommée Niamey verte et propre. A cette occasion Dr Lalla Malika a son arbre à l’esplanade de la grande mosquée de Niamey en présence du ministre de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable M. Almoustapha Garba ; des épouses du Premier ministre et du président de l’Assemblée Nationale ; des membres du gouvernement ; du gouverneur de la Région de Niamey ; du président de la Délégation spéciale de la ville de Niamey ainsi qu’un nombre important des soldats dont la mission est de veiller à la protection de l’environnement.

L’initiative portée par la fondation Tattali-Iyali est une grande ambition pour la capitale de notre pays. L’objectif fixé par la fondation Tattali-Iyali avec l’appui de ses partenaires est de planter plus de 50.000 plants d’arbres à Niamey, précisément le long des différentes artères de la capitale. Bref, il s’agit d’amorcer à travers cette opération une véritable révolution verte de la ville de Niamey. En effet, outre les 500 arbres fruitiers qui seront plantés sur le site de l’esplanade de la grande mosquée de Niamey, il est prévu aussi de jeux d’eau ; des bancs en béton et des pavés. Pour la présidente de la Fondation Tattali-Iyali, cette opération écologique doit être ancrée dans la culture citoyenne de notre pays. L’arbre contribue à améliorer le cadre de vie de toute communauté humaine mais aussi les conditions économiques de celle-ci par la création d’emplois et l’accroissement des revenus des populations. ‘’ Grâce aux arbres, les animaux peuvent avoir du fourrage ; grâce aux arbres, il est bien facile d’absorber le gaz à effet de serre ; grâce aux arbres, notre milieu dans lequel nous vivons est bien oxygéné’’, a relevé la première Dame Dr. Malika Issoufou.

Par ailleurs, la régénération du patrimoine forestier est au cœur de l’initiative 3N portée par le Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou. Comme autre initiative qui fait école, on peut citer l’opération un village, un bois lancée par le Président de la République. « Cette opération, a dit la présidente de la Fondation Tattali-Iyali, est novatrice en matière de sauvegarde de l’environnement dans un pays qui vit sous la menace quotidienne de la désertification et de changement climatique. C’est dire que si chacun de nous joue sa partition dans le sens de protéger l’environnement, des progrès importants seraient alors réalisés. Des artères de la ville de Niamey seront aussi concernées par cette opération car un Niamey Nyala est aussi Niamey vert. Il s’agit pour de promouvoir une culture citoyenne de plantation d’arbres en toute saison dans une démarche totalement inclusive et participative. Niamey a besoin de fraicheur ; d’accroitre son patrimoine arboré ; de protéger ses espaces verts ». Mais, précise Dr Malika, il ne suffit pas simplement de planter des arbres, il faut les entretenir au quotidien pour pouvoir reconstruire durablement notre cadre de vie afin de redonner à Niamey, la capitale de notre pays l’image d’une capitale moderne et verte.

Auparavant, le ministre de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable M. Almoustapha Garba a précisé que cette opération est en parfaite harmonie avec les objectifs du programme Niamey Nyala. En effet, en choisissant de reverdir par des plantation d’alignement six (6) grandes artères de la ville de Niamey ainsi que ce lieu symbolique d’importance spirituelle majeure qu’est l’esplanade de la grande mosquée, la fondation Tattali-Iyali a décidé de transmettre un message éducatif important à l’ensemble des citoyens nigériens quant à leur responsabilité dans la promotion d’un meilleur cadre de vie et d’une meilleure salubrité de nos cités. C’est pourquoi, le ministre de l’Environnement a relevé que l’initiative de la fondation Tattali-Iyali vise à créer devant la Grande mosquée de Niamey, un arboretum à base de plusieurs espèces ligneuses, fruitières et forestières choisies en fonction de leurs valeurs utilitaires et de leur potentiel d’embellissement.

La fondation Tattali-Iyali ne compte pas aussi s’arrêter à mi-chemin parce qu’elle travaille dans ce sens en étroite collaboration avec le Ministère de l’environnement. La fondation de la première Dame Dr. Malika Issoufou ambitionne la création d’un grand arboretum municipal et le lancement d’une opération d’élimination des déchets plastiques à Niamey. Le directeur régional de l’Environnement, le Colonel des Eaux et Forets Omar Alou a expliqué que les caractéristiques de l’emplacement des plants. «Nous allons faire une plantation sur un mètre carré avec une profondeur de 80 cm. Mais pour permettre à ce que dans les trois mois qui suivent, le système racinaire s’implante et se développe tout en permettant un développement des plants qui seront mis en terre, nous avons fait recours à une technique particulière. L’esplanade de la grande mosquée de Niamey sera une école pour l’éducation environnementale parce que les jeunes scolaires pourront faire découvrir certaines espèces de nos terroirs qui ont disparu » a-t-il déclaré.

Cette technique innovante est l’œuvre de M. Hassane Bissala Yahaya. Elle a été mise au point il y a 15 ans de cela et a été brevetée chaque cinq (5) ans. Le tube est composé de deux parties : Un système d’irrigation qui a un minimum de 15 litres pour 15 jours d’irrigation. Le système a sa propre programmation. Il combine à la fois la gestion du temps et celle de l’eau. La seconde partie est un dispositif qui contient sa propre chambre de compostage. Le système régularise la température autour des plantes et la pression des racines. Bref, le système qui peut prendre n’importe quelle plante est une sorte d’embouche pour celle-ci. « D’ici 9 mois, tous ces plants seront des baliveaux (adolescents) et vont s’auto-suffire avec ou sans irrigation » a rassuré le directeur de l’Inovatech M. Hassane Bissala Yahaya.

Peu après le lancement de l’opération Niamey verte et propre, suivi du dévoilement de la maquette du futur arboretum de l’esplanade de la grande mosquée, la présidente de la Fondation Tattali-Iyali s’est rendue à la Blue zone de Niamey où se déroule déjà la plantation d’arbres le long du boulevard Tanimoune sur un linéaire de près de 22 km. Ici, là première Dame Dr. Malika Issoufou a répété la même action, celle de planter un arbre comme à l’esplanade de la grande mosquée de Niamey avant de faire le tour de cette voirie urbaine pour encourager les équipes du Colonel des Eaux et Forets Omar Alou qui sont à pied d’œuvre pour accomplir le travail. Partout où elle est passée, la présidente de la Fondation Tattali-Iyali a exposé sa vision aux autorités régionales et municipales de Niamey. Une vision qui est celle de voir la vitrine du Niger totalement verte. Elle a, à cet effet, proposé au président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey de planter des arbres ou des fleurs dans le terre-plein central du boulevard Tanimoune afin que cette infrastructure routière puisse participer à l’embellissement de la capitale.

Hassane Daouda(onep)

04 septembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer