Congrès extraordinaire de l'Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP-Zaman Lahiya) : M. Moussa Hassane Barazé élu président du parti

Moussa Hassane BarazeLa formation politique ''Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès'' (ANDP-Zaman Lahiya) a tenu samedi dernier dans la grande salle de l'Académie des Arts Martiaux de Niamey, un congrès extraordinaire électif en présence de 346 sur 529 délégués venus de toutes les régions du Niger et de la diaspora. Au total trois (3) candidatures ont été retenues par la commission permanente des candidatures et vérification des mandats. Il s'agit de M. Moussa Hassane Barazé, M. Mahamane Sani Amadou, M. Ali Seyni Gado. Il faut rappeler que depuis la disparition de l'ancien président de M. Moussa Moumouni Djermakoye, l'intérim de la présidence du parti est assuré par le 1er vice président, M. Sani Ousmane dit Dandijé. A l'issue des assises, les délégués ont porté leur choix sur le candidat, M. Moussa Hassane Barazé pour diriger leur parti.

Sur les trois candidats retenus, l'huissier de justice a constaté l'absence de M. Mahamane Sani Amadou et de M. Ali Seyni Gado. Le quorum étant atteint avec 346 sur 529 délégués, les textes du parti autorisent la tenue des élections. C'est ainsi qu'à la proclamation des résultats, le candidat M. Moussa Hassane Barazé a remporté 339 voix, M. Ali Seyni Gado a eu une (1) voix et M. Mahamane Sani Amadou zéro (0) voix. Il faut signaler que lors du dépouillement, il y a eu trois (3) bulletins nuls et trois (3) bulletins blancs.
Dans son discours de clôture des assises, le nouveau président élu de l'ANDP Zaman Lahiya a tout d'abord rendu un hommage mérité aux militants présents et pour leurs camarades rappelés à Dieu. M. Moussa Hassane Barazé s'est dit honoré de la confiance accordée par les militants en sa personne pour diriger ''le parti de consensus''. « Avec cette approbation que vous avez faite à mon programme de gouvernance, je vous assure de mon engagement à m'investir avec toutes mes capacités pour le rayonnement de l'ANDP-Zaman Lahiya sur l'échiquier politique national. J'agirai comme le président de renouveau du parti ANDP-Zaman Lahiya. Je vais diriger le parti dans la transparence en impliquant toutes les instances des structures de notre formation politique afin d'apporter un profond changement», a-t-il déclaré.

M. Moussa Hassane Barazé a en outre dit qu'il mettra en œuvre les axes principaux de son programme à savoir la réconciliation des militantes et militants ; les conditions de bonne gouvernance, la redynamisation des structures du parti ; le relèvement du niveau politique des militants, la récompense des militants les plus méritants ; la création des conditions d'une autonomisation financière du parti ; la dynamisation des structures et le respect de la discipline etc. Il a, en outre, réaffirmé l'appartenance de l'ANDP-Zaman Lahiya à la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN).
Le nouveau président élu a reconnu que leur parti traverse des difficultés touchant sa cohésion, estimant que cela constitue un défi majeur à relever le plus urgemment possible et auquel il s'engagera à trouver des solutions idoines. « Mon engagement est sans équivoque. Je créerai les conditions d'une réconciliation entre les militants dans un esprit de grande camaraderie. J'en appelle à l'union du parti. Je lance en conséquence un vibrant appel à mes ainés Mahamane Sani Amadou, Ali Seyni Gado, Mounkaila Issa, Issaka Moumouni Djermakoye, Ibro Gouala et à tous ceux qui les ont soutenus de revenir afin que dans la cohésion, nous poursuivons l'œuvre de consolidation des acquits de notre grande formation politique», a-t-il lancé, tout en assurant qu'il agira avec probité, responsabilité, humilité et engagement pour la bonne marche du parti.
Auparavant, le président par intérim de l'ANDP-Zaman Lahiya, M. Sani Ousmane dit Dandijé a dans son allocution rendu un vibrant hommage aux délégués qui ont répondu présents aux assises. Il s'est excusé auprès de toutes et tous. « Quant à moi, je vous pardonne. Je vous appelle ensuite à venir travailler dans l'unité et la cohésion pour faire rayonner notre cher parti sur l'échiquier politique national. C'est de notre devoir de maintenir les acquits», a-t-il conclu.

Seini Seydou Zakaria(onep)

10 septembre 2018
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer