Réunion annuelle Ordinaire du Comité d’Etat-Major Opérationnel Conjoint (CEMOC) : Mutualisation des efforts pour la stabilité et la sécurité des pays du CEMOC

reunion Cemoc NiameyLe Chef d’Etat-Major des Armées, le Général de Corps d’Armée Ahmed Mohamed a présidé hier matin la cérémonie d’ouverture de la réunion annuelle ordinaire du Comité d’Etat-Major Opérationnel Conjoint (CEMOC) qui a enregistré la participation des représentants des Chefs d’ Etat-major de la Mauritanie, de l’Algérie, du Mali et du Niger.

A l’issue de la réunion, le Chef d’Etat-Major des Armées, le Général de Corps d’Armée Ahmed Mohamed a procédé à une passation de la présidence du Conseil des Chefs d’Etat-Major (CCEM) du CEMOC avec le Général-Major Zerad Cherif représentant du Chef d’Etat de l’Armée Nationale Populaire de la République Algérienne Démocratique et Populaire.

Retenons que le CEMOC a été créée en 2009 pour lutter contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière organisée. La réunion de Niamey, après avoir évalué la situation sécuritaire du moment, s’est ensuite penchée sur les travaux relatifs à la coordination dans le domaine des opérations et du renseignement. Précisons que la réunion de Niamey a validé le projet de révision du règlement intérieur du CEMOC en vigueur.

Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture de la réunion, le Chef d’Etat-major des Armées (CEMA), le Général de Corps d’Armée Ahmed Mohamed a d’abord rappelé que depuis la création du CEMOC il y a bientôt dix (10) ans, des avancées significatives ont été accomplies sur les plans, diplomatique, structurel et fonctionnel. Elles traduisent la volonté commune des Chefs d’Etat respectifs, consignée en directives dans le mémorandum de coopération et de coordination des actions de lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière organisée a-t-il indiqué. En effet, il a noté que dans notre espace commun, le terrorisme et la criminalité transfrontalière organisée restent les problématiques sécuritaires majeures du moment. « Les Groupes Armés Terroristes sont toujours actifs dans notre zone commune et continuent de se jouer des frontières en troublant la paix et la quiétude de nos paisibles citoyens » a déclaré le CEMA. Il a par ailleurs souligné que pour faire face à ces menaces, une nécessaire mutualisation des efforts de lutte à toutes les échelles s’impose. En outre, le Général de Corps d’Armée Ahmed Mohamed a indiqué qu’en dépit des résultats appréciables obtenus suite aux efforts conjugués, la capacité de nuisance des groupes armés terroristes demeure encore considérable et ces derniers semblent s’adapter aux stratégies déployées.

En prenant la présidence du CCEM du CEMOC, le représentant du Chef d’Etat major de l’Armée Nationale Populaire de la République Algérienne Démocratique et Populaire le Général-Major Zerad Cherif, a salué la perspicacité de l’analyse développée ainsi que la pertinence des recommandations formulées permettant de contribuer à la stabilité de nos pays et la sécurité de nos populations.

Laouali Souleymane(onep)

13 septembre  2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique