Funérailles de l’ancien ambassadeur et ministre, M. Kounou Hassane : La Nation rend hommage au diplomate

Funérailles de l’ancien ambassadeur et ministre, M. Kounou Hassane : La Nation rend hommage au diplomateDécédé des suites d’une longue maladie, le 8 septembre dernier à Paris (France), l’ancien ambassadeur du Niger au Sénégal, S.E Kounou Hassane, a été inhumé hier au cimetière musulman de Yantala à Niamey. La levée de corps à la morgue de l’Hôpital National de Niamey s’est déroulée en présence du Président de la République Issoufou Mahamadou ainsi que celle du Président de l’assemblée nationale et de nombreuses personnalités issues des corps constitués, réunis pour rendre les honneurs de la Nation à l’illustre disparu.

Hassane Kounou a été rappelé à Dieu alors qu’il assumait la haute fonction d’ambassadeur du Niger en poste à Dakar, depuis 2014. Après la sonnerie au mort et le dépôt de la dépouille mortuaire devant des centaines de personnes venues faire leurs ultimes adieux au père, grand-père, frère, oncle, ami, collaborateur et grand commis de l’Etat qu’il était, une oraison funèbre a été dite par M. Amadou Djibo Dandakoye, ami de longue date et collègue à Kounou Hassane dont il dit ressentir durement la douleur de la mort. L’homme né en avril 1949 aura vécu toute sa vie dédiée au service du Niger, de l’enseignant à l’ambassadeur en passant par le cadre de commandement, le ministre, directeur d’écoles et conseiller. M. Dandakoye a rappelé les qualités humaines et professionnelles du défunt mais aussi sa fidélité en amitié tant au plan social que politique en soulignant qu’il était un compagnon politique du feu Moumouni Adamou Djermakoye. Il laisse derrière lui deux veuves et huit (8) orphelins.

L’homme, dont la carrière a permis de connaitre le Niger tout entier après de brillantes études, est connu et reconnu pour son caractère jovial et généreux et sa solidarité par tous ceux qui l’ont côtoyé. Hassane laisse aussi un grand vide dans sa famille que les amis promettent de soutenir et couvrir d’assistance nécessaire pour soulager leur souffrance, a assuré M. Dandakoye.

Au nom du Président de la République, le ministre en charge des Affaires étrangères, M. Kalla Ankourao, a élevé à titre posthume le défunt au grade de Commandeur. Il a déposé la médaille sur le cercueil couvert du drapeau. Pour lui rendre un dernier hommage, le Président de la République, accompagné du Président de l’Assemblée Nationale Ousseini Tinni et du Premier ministre par intérim, M. Bazoum Mohamed, se sont recueillis devant la dépouille et prié pour le repos de l’âme du disparu.

Le Président Issoufou Mahamadou et toutes les personnalités sont allés présenter de vive voix leurs condoléances à la famille avant le départ du corps pour le cimetière musulman de Yantala où il reposera pour toujours.

Zabeirou Moussa (onep)

14 septembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique