Orange Money 300%

Déclaration de l’UDSN Talaka le Bâtisseur à l’occasion de son17ème anniversaire : Le parti apprécie la situation sociopolitique et économique du pays

A l'occasion de son 17ième anniversaire, l’Union des Socialistes du Niger, UDSN- Talaka le Bâtisseur a rendu public, le samedi 20 octobre 2018, une déclaration, dans la salle de conférence du Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey. Dans cette déclaration, l’UDSN Talaka le Bâtisseur, par la voix du président de son Comité Exécutif, El Hadj Isoufou Assoumane, s’est prononcé sur la situation sociopolitique et économique du pays.

A l’entame de sa déclaration, le parti UDSN Talaka le Bâtisseur a d’abord adressé ses condoléances les plus émues aux familles endeuillées des Forces de Défense et de Sécurité tombées sur le champ d'honneur, ainsi qu'aux populations victimes des inondations et autres agressions terroristes. «Nous compatissons également aux douleurs des blessés. Nous avons aussi une pensée pour le repos de l'âme de nos camarades disparus, ainsi qu'à ceux qui ont perdu leur vie de par le monde pour le progrès de l'humanité » a déclaré M. Issoufou Assoumane.

Sur le plan sécuritaire, le leader du parti socialiste Talaka le Bâtisseur, estime que l'Afrique a le devoir d'organiser et de mutualiser ses forces de défense et de sécurité, terrestres, maritimes et aériennes pour assurer sa souveraineté. «Cette tutelle des forces étrangères nous rappelle un triste souvenir de l'appétit du colonialisme français à travers l'organisation commune des régions sahariennes (OCRS) dont le but est, la recolonisation et la division des pays du sahel » a–t-il décrié.

Au plan politique « notre idéal est de rassembler tous les Nigériens en une grande famille pour produire, bâtir et construire l'avenir de nos enfants. Cet idéal, nous le partageons avec le Président de la République SE Issoufou Mahamadou qui, aux premières heures de sa prise de pouvoir a fait appel à tous les nigériens de venir à ses cotés pour gérer ensemble l'Etat conformément à la constitution, aux lois et règlements de la République et au programme de la renaissance » A mentionné le président du parti Talaka. « Nous sommes partisans du choix libre de notre peuple de ses dirigeants à travers des élections consensuelles. A cet effet nous saluons et encourageons la reprise du dialogue politique à travers le C.N.D.P.» a ajouté El Hadj Issoufou Assoumane.

Déplorant la concentration des activités économiques à Niamey, en déphasage de l’ambition pour un espace vital, le président du Comité Exécutif de l’UDSN recommande de « déléguer, transférer, déconcentrer les moyens et les ressources nécessaires destinés à chaque région permettant aux opérateurs économiques et entrepreneurs agricoles de faire leurs activités et de se fixer. ». Sur ce même aspect économique, la question monétaire a eu aussi ses appréciations. En effet, le président du parti Talaka conteste de vive voix le Franc CFA, qui est d’après lui, « une monnaie coloniale basée sur la domination économique de l'Afrique. Il faut s'en débarrasser pour l'essor de notre destin » a-t-il plaidé avant d’ajouter, qu’il est aussi temps d’imprimer la souveraineté effective sur nos matières premières afin qu'elles puissent profiter au développement de nos pays.

Par ailleurs l’UDSN Talaka le Bâtisseur a expressément réitéré son soutien à la 7ième République, au regard des pertinentes perspectives de développement, à l’image de l’initiative 3N du Président de la République. Il a également encouragé la politique de l’éducation, en conformité au droit à la formation de la jeunesse, en vue d’assurer un développement socio-économique de qualité. « Nous saluons la création de nouvelles Universités dans toutes les régions, des centres de formation professionnelle, et la professionnalisation de l'enseignement en vue de l'industrialisation du pays » souligne la déclaration.

Cependant, pour le parti UDSN Talaka, la formation professionnelle doit aussi s'adresser aux jeunes de tous les niveaux et à la jeune population carcérale. C’est pourquoi, il exhorte les autorités à intégrer dans les prisons des centres connexes de rééducation et d’apprentissage, pour la réintégration sociale des détenus après leur peine. Les détenus pourront être ainsi, d'utilité publique et générer des revenus leur permettant d’épargner afin de s’éviter la précarité à leur libération. Enfin, le président du Comité Exécutif de l’UDSN Talaka le Bâtisseur a prôné plus d’investissements dans la formation de la jeunesse, car dit-il « c’est le meilleur capital rentable et générateur de croissance équitable ».

Mahamane Chékaré Ismaël (Stagiaire)

23 octobre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique