Conflit feutré Issoufou Mahamadou-Bazoum Mohamed : Désormais, la guerre de tranchées est ouverte

Conflit feutré Issoufou Mahamadou-Bazoum Mohamed : Désormais, la guerre de tranchées est ouverteLes jeux se font désormais à visages découverts et Amadou Boubacar Cissé, le leader de l’UDR Tabatt, y a ajouté son grain de sel, faisant des révélations qui, si elles ne mettent pas mal à l’aise Bazoum Mohamed, constituent tout de même de quoi dégrader davantage ses relations avec le Président Issoufou. Notre confrère, L’Enquêteur, qui a titré, cette semaine, « Les vérités de Cissé » rapporte selon ABC, un nouveau front politique formé de Bazoum, Ousmane et Hama serait en gestation et que cela n’est pas dans l’intérêt du Niger. ABC va plus loin, soulignant que le front en construction ferait l’affaire du président de Lumana ou du Pnds. Et s’il ne va jusqu’à inviter qui il faut rapidement mettre un terme à cette alliance à laquelle il semble croire dur comme fer, selon notre confrère, ABC n’en fait pas moins en prétendant qu’il s’insurge contre les manœuvres qu’il attribue à Hama Amadou, Mahamane Ousmane et Bazoum Mohamed. D’autres informations ont suinté dans l’article du confrère, mais rapportées au conditionnel, laissent entendre que ce serait Bazoum, le président du Pnds Tareyya, qui aurait convaincu Hama Amadou que celui-ci travaillerait pour le compte du Président Issoufou. Ce qui aurait fait foirer l’accession de Cissé à la tête du FDR. D’après ces révélations époustouflantes rendues publiques par L’Enquêteur, ABC a incontestablement œuvré à liquider politiquement Bazoum Mohamed qui, selon lui, composerait avec les adversaires politiques les plus acharnés du Président Issoufou en vue de mettre en place un nouveau front politique. ? À quelle fin ? Si Cissé ne s’est pas avancé sur l’hypothèse dont tout le monde parle, on imagine que c’est pour contrecarrer le Président Issoufou dans le projet qu’on lui prête de travailler à un retour du soldat Salou Djibo au pouvoir. En tout état de cause, nombre d’observateurs notent que Cissé ne s’est pas rendu service. Au besoin, il confirme, selon eux, qu’ABC est au service du Président Issoufou et qu’il a, ici, joué, le rôle du fou du roi. Si Cissé a pu savoir que Bazoum a informé Hama Amadou de ne pas lui faire la moindre confiance parce qu’il serait au service du Président Issoufou, ce dernier, qui dispose des services de renseignements généraux, ne peut l’ignorer.

Si les révélations sur les liens politiques actuels de Bazoum avec Hama Amadou et Mahamane Ousmane sont véridiques, et que c’est bien lui qui est à la base de son éviction du FDR, il n’y pas plus de doute que la guerre est désormais ouverte entre le président de la République et le président du Pnds Tareyya. Cissé met le pied dans le plat à un moment où l’on prête au général Salou Djibo l’introduction d’une demande de retraite anticipée de l’armée...et son engagement en politique sous les couleurs du Pnds Tareyya. Véritable pavé dans la mare, les confidences d’Amadou Boubacar Cissé attisent davantage le feu au sein du parti présidentiel dont le renouvellement des structures est plombé par ce conflit qui n’est pas près de connaître son épilogue.

Laboukoye

26 octobre 2018
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique