Orange Money 300%

Cérémonie de signature de lettre d'entente au ministère de la Santé : 6,6 milliards de francs CFA de contribution de l'AFD pour accompagner la transition démographique au Niger

Le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Mainassara, a présidé le jeudi 25 octobre à Niamey la cérémonie de signature de la Lettre d'Entente du Projet Genre Population et Développement au Niger (GPDN). Cette cérémonie, qui vise à officialiser la contribution de l'AFD au Projet GPDN à hauteur de 6,6 milliards de francs CFA, s'est déroulée en présence de la ministre de la Population, de son homologue de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, ainsi que de l'Ambassadeur de France au Niger.

L'objectif principal du Projet Genre Population et Développement au Niger (GPDN) est de réduire les inégalités de genre grâce à l'autonomisation des jeunes filles et des femmes. Il permettra à terme de favoriser l'accès de cette tranche de population vulnérable à l’éducation et aux services de santé de la reproduction. Cet objectif sera atteint grâce à l'innovation que vient apporter le Projet GPDN dans l'amélioration de l’accès, de la qualité et de l'utilisation des services de santé sexuelle et reproductive, notamment la planification familiale pour les adolescents. Il permettra aussi de réduire les vulnérabilités et de favoriser l'accès et le maintien des filles à l'école secondaire par l'extension des dispositifs de filets sociaux, de renforcer les compétences du Ministère de la Population et d’appuyer la mise en œuvre de sa stratégie de communication pour accompagner le changement social, de capitaliser sur les interventions et de faciliter le dialogue politique et stratégique.

Pour la bonne exécution des activités de ce projet, la Cellule Filets Sociaux, le Ministère de la Santé publique, le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant et le Ministère de la population, chacun en ce qui le concerne, va mettre à la disposition du projet GPDN, les ressources humaines et financières nécessaires pour la mise en œuvre des activités convenues, à assurer une coordination des activités prévues et validées dans les plans d'actions annuels, à s'assurer que les moyens proposés sont en adéquation avec la nature des prestations attendues, et à faciliter l'accès à l''information utile pour la mise en œuvre des activités.

Dans son intervention à la suite de la signature de la Lettre d’Entente, le ministre de la Santé publique a affirmé que cet apport financier de 6,6 milliards de francs CFA a pour but de contribuer à accompagner la transition démographique en améliorant l'état de santé de la population, notamment la santé des femmes et des enfants, la maîtrise de la croissance démographique et l’autonomisation des femmes. « C'est pour moi l'occasion de réitérer au nom du gouvernement et au nom des populations nigériennes nos sincères gratitudes envers l'Agence Française de Développement », a déclaré Dr Idi Illiassou Mainassara. S’adressant à l'Ambassadeur de France au Niger, le ministre de la Santé Publique a enfin assuré le diplomate français de l'engagement de son département ministériel, en tant que maître d'ouvrage du Projet GPDN, de tout mettre en œuvre pour prendre des dispositions concrètes afin que les actions sur le terrain puissent connaître un succès éclatant.

La signature de cette Lettre d'Entente fait suite à la signature le 4 juin 2018 de la convention de financement entre l'Agence Française de Développement (AFD) et la République du Niger par le Président de la République Française, SE. Emmanuel Macron, et son homologue du Niger, SE. Issoufou Mahamadou.

Souleymane Yahaya (Stagiaire)

29 octobre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique