Orange Money 300%

Conférence de presse des ministres néerlandais et nigérien des Affaires étrangères : La question de la migration clandestine à l’ordre du jour

En visite de travail au Niger, le ministre des Affaires étrangères du Pays-Bas, M. Stef Blok, qui est accompagné d’une forte délégation a eu des entretiens hier avec le ministre nigérien des Affaires Etrangères, M. Kalla Ankouraou. Les deux ministres ont par la suite animé une conférence de presse conjointe avant le départ de la délégation néerlandaise à Agadez. Les rencontres ont eu lieu en présence de plusieurs membres du gouvernement.

Intervenant le premier, le ministre Kalla Ankouraou a indiqué qu’après tous les échanges qu’il y a eu, depuis la réunion de Danemark, en passant par celle des Nation-Unies à New York, mais aussi celle de Niamey, il n’y a plus rien à prouver et tout est clair. « Les relations entre nos deux pays sont au beau fixe. Mieux, elles s’améliorent même. L’une des preuves est l’accélération de l’ouverture du Bureau diplomatique des Pays-Bas à Niamey. Donc à partir de ce moment nous sommes confiants. Ces relations vont donc se renforcer, elles vont se développer, parce que chaque partie a compris qu’elle y a intérêt. Car c’est quand les Etats ont des intérêts, quand ils croient en quelque chose, que les relations se renforcent» a expliqué Kalla Ankouraou. Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur a noté aussi une évolution dans la mise en œuvre concrète du partenariat et de la coopération entre le Niger et les Pays bas. « Je pense qu’à l’avenir, il n’y aura que du bien dans notre coopération diplomatique, économique et sécuritaire», a dit M. Kalla Ankouraou.

Quant au ministre néerlandais des Affaires étrangères, il a indiqué que son pays est, comme le Niger, confronté au défi de la migration irrégulière. « Ces migrations s’accompagnent de souffrances humaines, de trafic de personnes. Ce qui constitue un défi pour nos pays et même pour l’Europe toute entière. Nous sommes heureux de travailler avec le gouvernement nigérien, pour contribuer à la sécurisation des frontières, en collaboration, non seulement avec le gouvernement du Niger mais aussi avec ceux des autres pays européens qui ont les mêmes intérêts », a déclaré M. Stef Blok. Le chef de la diplomatie hollandaise s’est dit convaincu que les problèmes de la migration irrégulière ne peuvent être réglés qu’en prenant en compte leur origine, à savoir la question du développement, de la sécurité et de la pauvreté. Car, selon lui, souvent les gens quittent leurs pays par manque de perspectives.

« Dans ce cadre, nous essayons d’appuyer le Niger à travers des projets environnementaux, notamment à Agadez, que nous allons visiter dès cet après-midi », a ajouté M. Blok. « Mon collègue le ministre néerlandais du Commerce et du Développement a l’intention de venir visiter votre pays dans quelques mois, pour explorer d’autres possibilités et d’autres secteurs, pour travailler ensemble pour le développement économique et dans l’intérêt de nos deux pays», a annoncé le ministre néerlandais des Affaires étrangères.

Mahamadou Diallo

1er novembre  2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique