Forfaitt-ORANGE-4G

Restauration de la démocratie : Le Général 4 étoiles Djibo Salou exporte sa version relookée à la CEDEAO au Togo

Restauration de la démocratie :  Le Général 4 étoiles Djibo Salou exporte sa version relookée à la CEDEAO au TogoResté pendant longtemps loin des projecteurs de télévision, voilà notre restaurateur de la Démocratie, le Général 4 étoiles au­ devant de la scène politique togolaise. Cette fois également en arbitre, mais pas avec les mêmes prérogatives que celles qui furent les siennes au Niger.

Par ces temps qui courent, ce n’est pas du tout bon d’être dans la peau d’un observateur de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au Togo. Allez tâter les pools du Général 4 étoiles Djibo Salou pour mesurer les battements de son cœur irrité par les charges de l’opposition à Faure Eyadéma. Pourtant à analyser bien son rôle de patron de l’observation des élections togolaises, on ne voit pas où est­ce qu’il a commis l’irréparable qui lui vaut toutes ces récriminations. Le restaurateur de la démocratie nigérienne, notre Djibo Salou n’a rien fait que de dire ce que sa mission a observé : un taux de participation variable, tout ce qui a été réitéré dans les chiffres donnés par les opposants togolais. S’agissant d’incidents intervenus, selon la déclaration de la mission d’observation de la CEDEAO au Togo, ils ne sont pas susceptibles d’entamer la crédibilité des élections, ce d’autant que la majorité des bureaux de vote ont fonctionné. Il n’y a donc pas un drame à se faire autour de ce que fut la mission d’observation de la CEDEAO au Togo. Le franc­parler du restaurateur de la démocratie nigérienne était resté intact. La seule fausse note de l’intervention du Général 4 étoiles au pays d’Eyadema, c’est son français encore trébuchant. Comme quoi, la CEDEAO n’a rien fait pour améliorer le niveau de Djibo Salou. Bof ! Ce n’est pas sa langue maternelle. C’est celle de Molière et de Macron. Pourquoi en faire un drame ? Contrairement à tout le mal qui est distillé sur la mission d’observation des élections législatives au Togo, la version de la restauration de la démocratie de Djibo Salou relookée à la CEDEAO est loin d’être un échec. N’est­ce pas que les esprits commencent à se calmer au Togo ?
Ibrahim Mohamed
03 décembre 2018
Source : Le Hérisson

Imprimer E-mail

Politique