Forfaitt-ORANGE-4G

Maradi/Fin de la visite de travail du ministre des Finances : Toucher du doigt les réalités sur le fonctionnement des services

Hassoumi Massoudou Visite MaradiLe ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou, a achevé, hier, une visite de travail de 24 heures à Maradi. Dans ce déplacement, il est accompagné du Directeur général du Budget, du Directeur général du Trésor, du Directeur général des Douanes et de plusieurs autres hauts cadres du Ministère des Finances.

Sur les raisons de cette sortie, le ministre a indiqué qu’il s’agit d’écouter les opérateurs économiques afin de se faire une idée de ce qui a été fait, mais aussi savoir ce qu’ils attendent. Au premier jour de cette visite de travail, le ministre des Finances s’est rendu à la direction régionale des douanes de Maradi, à la brigade mobile et sur le terrain devant servir à la construction de la direction des douanes de Maradi (33,6 ha déjà viabilisés). Dans les deux premiers services, il n’a pas caché son émerveillement. D’abord il a trouvé un personnel dévoué au travail et ensuite, à cause des résultats obtenus. Ainsi, au bureau des douanes Maradi, les recettes sont de l’ordre de 4 milliards par mois.

A la brigade mobile, se sont 406.696.670 FCFA qui ont été mobilisés pour l’année 2018. Après ces visites, le ministre a tenu une réunion avec différents chefs de postes des Douanes de la région de Maradi. Il s’agissait pour lui de s’enquérir de leurs conditions de travail et apporter des solutions à certains problèmes qui les assaillent.

Au deuxième jour de cette visite de travail, le ministre des Finances a visité la Direction régionale des Impôts, la division fiscalité Déclarative, le Centre des Impôts Maradi I, la Division Contrôle, le Centre des Impôts et Recettes des Impôts Maradi II, le Centre de Sous Ordonnancements, la direction Régionale du Trésor. Partout où il est passé, le Ministre a eu droit à des explications sur le fonctionnement de ces différents services. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs sollicité auprès du ministre un renfort en personnel. Nombre de ces services travaillent avec un personnel insuffisant. Les solutions immédiates annoncées sont entre autres le recours aux appelés du service civique en attendant le règlement définitif de ce problème de personnel.

Notons qu’hier, le ministre Hassoumi Massoudou a eu une importante réunion avec les opérateurs économiques de Maradi. Dans ses propos préliminaires, il a d’abord indiqué que cette

visite devrait avoir lieu un an plutôt, la pression des tâches et autres préoccupations ont rendu impossible cette visite. « Les choses allant un peu mieux j’ai pu dégager ce temps pour être parmi vous », a-t-il précisé.

Néanmoins, M. Hassoumi Massoudou a assuré qu’ils répondront quand ils le pourront et dans le cas contraire, ils enregistreront pour étudier la question. Il a relevé que Maradi est le deuxième contributeur fiscal au niveau douanier après Niamey et cette contribution au budget de l’Etat contribue à la solidarité nationale. « Le potentiel économique de la Région de Maradi est beaucoup plus important, si les activités se développent, c’est bon pour les populations de manière directe, c’est bon pour l’Etat de manière indirecte », a-t-il expliqué.

Comme l’a souligné le ministre des Finances, il y a d’énormes opportunités à saisir, et son rôle, en tant que ministre des Finances, c’est justement de faire en sorte que les gens s’enrichissent, que la région gagne, davantage.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

1er février 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique