Forfaitt-ORANGE-4G

Remise officielle des prix aux lauréats de e-Takara 2018 : Le Président Issoufou Mahamadou félicite les meilleurs innovateurs en informatique

Remise officielle des prix aux lauréats de e-Takara 2018 : Le Président Issoufou Mahamadou félicite les meilleurs innovateurs en informatiqueLe Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou a présidé vendredi 1er février dernier, à la cérémonie de remise du prix de la meilleure innovation 2018, du concours de compétition annuelle dénommée E-Takara. Organisé par l’Agence Nationale de la Société de l’Information (ANSI), ce concours vise à récompenser les meilleurs jeunes talents nigériens et étrangers, qui ont conçu et réalisé leurs œuvres dans le domaine des Nouvelles technologies de l’information et de la technologie. Pour rappel, les résultats de ce concours édition 2018 ont été proclamés à Zinder, lors des festivités de la fête tournante du 18 décembre. Sur les 558 candidats inscrits en 2018 (contre 217 en 2017) une trentaine de lauréats ont été primés.

Pour cette édition 2018, c’est le candidat Ousman Seydou Gnaly qui a remporté le premier prix du Président de la République, pour son initiative E-BANI, qui est un appareil connecté au smartphone et qui permet de détecter numériquement la présence du paludisme de façon non-évasive. C’est le Chef de l’Etat en personne qui lui a remis son prix d’une valeur de 20 millions de francs CFA. Une trentaine de récipiendaires, dont deux filles, ont également reçu des mains du Chef de l’Etat, leurs cadeaux composés d’ordinateurs portables, assortis de félicitations et d’encouragements. Intervenant lors de cette cérémonie, le Chef de l’Etat a exprimé sa satisfaction d’accueillir ces lauréats et de procéder à la remise des différents prix.

« Depuis quelques années le monde vit une grande révolution, qui est la révolution numérique. Une révolution qui met en réseau planétaire tous les individus. Une révolution qui permet de nouvelles formes de communications. Une révolution qui décentralise la circulation des idées. Une révolution qui a des impacts dans tous les domaines de la vie, notamment dans l’agriculture, l’éducation, la santé, qui sont des priorités du Programme de Renaissance. Je voudrais que les impacts de cette révolution puissent bénéficier à tous les Nigériens. C’est pour cette raison que nous avons créé l’Agence Nationale pour la Société d’Information (ANSI) », a rappelé le président Issoufou Mahamadou. « Je voudrais féliciter et encourager tous ces jeunes talents. Je fonde l’espoir qu’aussi bien les lauréat du premier que ceux du second concours e-Takara, puissent créer des entreprises numériques, qui permettront d’optimiser l’impact de la révolution numérique, sur notre société et cela au profit de l’ensemble des populations des villes comme des campagnes », a souhaité le Chef de l’Etat. « Jeunes gens, je vous souhaite beaucoup de chance, de courage et de succès », a lancé le président de la République. Il a ensuite félicité les partenaires, dont la Banque mondiale, qui accompagnent cette initiative. Le Chef de l’Etat a également félicité l’ANSI, qui depuis 2 ans, organise des concours e-Takara, qui permettent de détecter et de récompenser des talents, tout en espérant que la prochaine édition comptera encore plus de talents et surtout des candidates filles, qui ne sont que deux, cette année, sur la trentaine de personnes primées.

e-Takara, une compétition qui consiste en la résolution d’une problématique de développement par le numérique en un temps record…

Dans le discours qu’il a prononcé, le Ministre conseiller spécial du Président de la République, Directeur général de l’ANSI, M. Ibrahima Guimba a rappelé que leur « ambition consistait entre autres, à promouvoir au Niger, la création de nouvelles applications et solutions numériques, à valoriser les jeunes talents, à contribuer au développement de la filière numérique locale, à faciliter la création des emplois et enfin à favoriser l’innovation et la créativité au service du développement socioéconomique du Niger ». Un an plus tard, il se réjouit de constater l’engouement suscité avec 558 candidats inscrits en 2018, contre 217 en 2017. « Une des principales raisons de ce succès, c’est que la jeunesse croit encore plus à votre engagement résolu à l’accompagner, et convaincue que vous en êtes son premier ambassadeur », a dit M. Ibrahima Guimba à l’attention du Chef de l’Etat. Le D.G de l’ANSI a ensuite remis des cadeaux symboliques au Président de la République pour son combat pour la promotion des jeunes talents du Niger et des pays africains.

Notons que cette compétition concerne les candidats des 8 régions du Niger et de la diaspora. Elle consiste en la résolution d’une problématique de développement par le numérique en un temps record. e- Takara a pour objectifs, aussi, d’identifier et de former les porteurs de projets numériques au service du développement, de sensibiliser le maximum de personnes à l’utilité des technologies de l’information et de la communication, de créer et de dynamiser les écosystèmes TICS dans les régions. Le gouvernement nigérien a entrepris de mettre les nouvelles technologies au cœur de sa stratégie de développement à travers le projet « NIGER 2.0». Cette politique est basée sur le Programme Renaissance acte II, se focalisant essentiellement sur la jeunesse et les couches les plus vulnérables. e-Takara est un maillage de mise en œuvre bien étudié avec des partenaires crédibles. Bien que la compétition soit organisée par l’ANSI, la maîtrise d’œuvre est, elle, confiée au Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises Nigériennes (CIPMEN), avec l’appui de la Maison de l’Entreprise et des partenaires institutionnels. Les secteurs privés sont sollicités pour les appuis multiformes afin de faire converger les efforts pour une meilleure efficacité dans l’organisation de la compétition. La phase finale de la compétition est arbitrée par un jury composé de l’Agence de Régulation des Télécommunications et de la Poste (ARTP), la Direction Générale de Niger-Télécoms, Airtel-Niger, Orange-Niger et Moov-Niger. Créée le 20 juillet 2017, l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI) est investie d’une mission de services publics.

Mahamadou Diallo(onep)

04 février 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique