Forfaitt-ORANGE-4G

Visite du ministre de l’Equipement sur le chantier de la voie express reliant l’Aéroport au centre-ville de Niamey : Le taux d’exécution de la voie express est de 56% pour un délai consommé de 52%

voie express chantierDans la perspective de l’organisation de la Conférence de l’Union Africaine qui se tiendra à Niamey en juillet prochain, la ville de Niamey qui a déjà bénéficié d’importantes infrastructures routières est actuellement en chantier. Les mutations de la ville de Niamey sont visibles. Parmi les projets retenus pour opérer des transformations réelles dans notre capitale, figure l’aménagement et le bitumage de la voie express reliant l’Aéroport International Diori Hamani au centre ville de Niamey. C’est justement ce grand projet structurant que le ministre de l’Equipement M. Kadi Abdoulaye est allé visiter hier matin, en compagnie du directeur général de l’Agence chargée de l’organisation de la conférence de l’Union Africaine, un rendez-vous continental pour lequel l’Etat du Niger est fermement déterminé à relever les défis.

Les travaux d’aménagement et de bitumage de la voie express reliant l’Aéroport International Diori Hamani au centre ville de Niamey ont été confiés à l’entreprise SATOM SOGEA. Ces travaux ont démarré le 16 Août 2018 pour un délai d’exécution de 12 mois. A la date du 27 février 2019, les travaux sont exécutés à environ 65% pour un délai consommé d’environ 52%. De l’ex-marché de Djamadjé jusqu’à l’escadrille en passant par le rond point Maourey ; Grand marché ; rond point 6ème, le ministre de l’Equipement et sa délégation ont apprécié positivement l’évolution du chantier en dépit des contraintes auxquelles l’entreprise fait face chaque jour. Si au niveau de Djamadjé, les ouvriers de la société s’affairent à réaliser un nouveau dalot de type 5 X 4,00 X 3,00, au grand marché, c’est l’élargissement en 2X2 voies avec trottoirs et parkings selon l’emprise disponible ; l’aménagement de contre-allée double-sens de part et d’autre de la chaussée principale à partir du PK6+300 au PK8+350 ; la construction de trois passerelles piétonnes sur le parcours et judicieusement implantées et les travaux de pose de caniveaux préfabriqués qui occupent véritablement les agents de l’entreprise. Quant aux difficultés que rencontrent l’entreprise SATOM SAGEA sur le terrain, elles se résument à la mobilité des citoyens sur le chantier pendant que les gros engins travaillent ; des actes d’indiscipline dont notamment le déversement des ordures sur le chantier entrainant de facto le ramassage de celles-ci avant de continuer le travail. Une situation qui fait perdre à l’entreprise selon les explications fournies au ministre de l’Equipement une heure, voire deux heures de temps de travail. A tous ces problèmes, viennent s’ajouter les eaux usées en provenance du grand marché qui inondent les zones du projet lot2.

En s’exprimant à l’issue de cette visite, le ministre de l’Equipement M. Kadi Abdoulaye s’est réjoui de constater que le chantier avance bien. ‘’Nous pensons que les travaux de la voie express vont finir dans le délai contracté. Mais ce motif de satisfaction, ne doit pas cacher les problèmes que nous avons constatés sur le terrain. Il s’agit principalement des problèmes de sécurité ; du non respect par les populations des travaux du chantier. J’en appelle aux populations de Niamey à la prudence en évitant toute mobilité dans les emprises du chantier au moment ou les engins y travaillent. Nous devons œuvrer ensemble à faire de la ville de Niamey, une ville coquette. Nous profitons de cette visite pour féliciter l’entreprise SATOM SAGEA, un partenaire indéniable sur lequel l’Etat du Niger compte beaucoup’’, a relevé le ministre de l’Equipement. Par rapport aux actes d’indiscipline, des consignes strictes ont été données aux responsables de sécurité de la voie express afin que les contrevenants subissent la rigueur de la loi, a conclu le ministre Kadi Abdoulaye.

Hassane Daouda (onep)

1er mars 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique